Le Discours d’un roi

Synopsis :

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

Helena Bonham Carter, Colin Firth & Geoffrey Rush

Le saviez-vous ? :

  • George VI de 1936 a été le premier chef du Commonwealth. A la mort de son père en 1936, c’est son frère aîné qui monte sur le trône. Ce dernier abdique quelques mois après, et Albert devient Roi d’Angleterre en décembre 1936. Il aura à diriger son pays à travers la montée du nazisme et la deuxième Guerre mondiale, avec Winston Churchill comme premier ministre.
  • Colin Firth a remporté le Golden Globes et l’Oscar du meilleur acteur.

Ma critique :

Sans mièvrerie ni pathos, on reste bouleversé par une détresse contenue, élégante et juste. Sans grimaces, sans cris et sans larmes, le spectateur retient son souffle à chaque discours. La première chose qui m’a beaucoup surpris dans ce film, ce sont les plans de Tom Hooper, je ne leur reproche rien et ils ont le mérite d’être originaux mais c’est surprenant de voir que les personnages sont pratiquement toujours de côté et qu’il y a un gros vide à côté d’eux. La réalisation est assez efficace. Je trouve que c’est une excellente idée de retracer des événements que j’ignorais totalement à propos du roi George VI et de son problème de bégaiement !

Helena Bonham Carter & Colin Firth

J’ai été ébloui par l’interprétation de Colin Firth qui est très remarquable et il n’a pas volé son Oscar du meilleur acteur puisqu’il fait preuve d’un jeu d’une précision époustouflante. Sans mièvrerie ni pathos, on reste bouleversé par une détresse contenue, élégante et juste. Sans grimaces, sans cris et sans larmes, le spectateur retient son souffle à chaque discours. Helena Bonham Carter qui joue le rôle de son épouse, est parfaite et apporte quelque chose à ce film. Dans le rôle de Lionel Logue, c’est Geoffrey Rush qui interpréte l’orthophoniste avec ses méthodes peu particulières. On est surpris de son rire malicieux et de la simplicité avec laquelle il prend en charge son royal patient. Guy Pearce est également bon dans le rôle du futur successeur du roi assez irresponsable. Michael Gamblon et Timothy Spall viennent compléter le casting et ont malheureusement des rôles très secondaires. Malgré cela, le casting est la grande force de ce film.

Ceux qui apprécient l’humour anglais ne seront pas déçus : il se savoure d’un bout à l’autre, dévoilant toujours une dose de rire face à la détresse la plus amère. Il faut dire que le réalisateur Tom Hooper a pu bénéficier du journal intime du véritable Lionel Logue. Ainsi, les rapports les plus ahurissants naissent entre le roi et un simple sujet, avec une très belle authenticité que l’on ne veut pas remettre en doute. Tom Hooper possède une véritable virtuosité pour dépeindre au plus près les relations entre les personnages : Lionel Logue se révèle un père touchant, et George VI un fils oppressé par son père.

Pour conclure, « Le Discours d’un roi » est un film d’une rare qualité, qui séduit par sa simplicité, sa tendresse et sa finesse. L’intime se mêle à l’histoire et on vit un beau moment de cinéma.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s