Love, et autres drogues

Synopsis :

New York, les années 90. Jamie (Jake Gyllenhaal) est un jeune commercial redoutable dont l’assurance – et le physique avantageux – sévissent aussi bien auprès des femmes que dans l’univers implacable de l’industrie pharmaceutique où, entre antidépresseurs et dopants sexuels, il parvient finalement à tout vendre. Mais il y a une personne qui semble insensible aux charmes de Jamie : Maggie (Anne Hathaway). Une jeune femme très séduisante et furieusement indépendante qui, comme Jamie, fuit l’engagement émotionnel, mais pour des raisons très différentes. Elle est atteinte d’une maladie chronique et a décidé de vivre uniquement au jour le jour. Malgré eux, ce qui devait être une histoire sans lendemain va alors s’intensifier. Tous deux vont bientôt voir leurs principes respectifs malmenés et devenir accros à la plus puissante des drogues qui soit : l’amour.

Anne Hathaway & Jake Gyllenhaal

Le saviez-vous ? :

  • Le film s’inspire du livre de Jamie Reidy : « Hard Sell: The Evolution of a Viagra Salesman », dans lequel l’auteur raconte sa propre expérience au sein des laboratoires Pfizer.
  • Il s’agit de la deuxième collaboration entre Jake Gyllenhaal et Anne Hathaway, qui s’étaient déjà donnés la réplique en tant que couple dans « Le Secret de Brokeback Mountain ».

Ma critique :

Malgré un scénario qui tombe le cliché du romantisme le plus pur durant la seconde partie du film, l’histoire est passionnante. Elle est vraiment fascinante à suivre, et nous offre de bonnes scènes décalées. L’humour dans ce film est d’ailleurs très osé et trash mais percutant et redoutablement efficace. Riche en rires et en émotions, « Love, et autres drogues » se révèle être à la fois drôle et sentimental mais aussi dramatique par les sujets abordés, tel la maladie de Parkinson. Cela apporte à ce long-métrage un côté attendrissant. Bien sûr, le film va au fur et à mesure faire évoluer les personnages, et le fait avec de la tendresse sans tomber dans le pathos que ça en devient super émouvant. Et en plus de cela, il faut que le film rentre dans la critique de l’industrie pharmaceutique et qu’il propose une réflexion sur le sacrifice amoureux dans le couple sans tombé dans la morale judéo-chrétienne pour autant.

Jake Gyllenhaal & Anne Hathaway

A cela on rajoute deux acteurs fabuleux, Jake Gyllenhaal et Anne Hathaway très belle et juste en une femme malade, mais surtout complice. Ce duo fonctionne à merveille à l’écran et on sent leur alchimie.

La seconde partie est plus accès sur l’âme, la mentalité, la psychologie, ce qui fait que ce film sort du cliché de la comédie romantique. Il y a également quelques jolies réflexions sur les sacrifices à faire en couple,sur les doutes et la confiance à acquérir dans toute relation naissante. La réalisation d’Edward Zwick est excellente, mais ce n’est pas sur ce point là que le film trouve son once de beauté. Toute l’émotion de cette réside dans le fait que ce sont deux personne exactement pareils qui vont s’éprendre l’une de l’autre, mais voilà l’une d’elle est malade et il faut faire face à ça.

Pour conclure, « Love et autres drogues » est une comédie romantique au-dessus de la moyenne, qui trouve son équilibre entre plusieurs genres, emmené par un excellent couple d’acteurs.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s