Un homme idéal

Synopsis :

Mathieu (Pierre Niney), 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement… Son destin bascule le jour où il tombe par hasard sur le manuscrit d’un vieil homme solitaire qui vient de décéder. Mathieu hésite avant finalement de s’en emparer, et de signer le texte de son nom… Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que l’attente autour de son second roman devient chaque jour plus pressante, Mathieu va plonger dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret…

Pierre Niney

Le saviez-vous ? :

  • Le tournage s’est déroulé durant l’été 2014 entre la région Provence Alpes Côtes-d’Azur et Paris.
  • « Un homme idéal » a précédemment porté le titre provisoire « L’homme de paille ».

Ma critique :

Le scénario est diaboliquement progressif, glissant irrémédiablement du drame vers un thriller noir et intense. Le suspense est habilement distillé, agrémenté de quelques fausses pistes. Le malaise du spectateur s’installe, insidieusement, et ne le quittera plus jusqu’au générique final. Pire, il se développe et donnerait presque envie de fuir la salle, de fermer les yeux, de se boucher les oreilles pour ne plus entendre et vivre les mensonges que le personnage principal accumule pour cacher l’usurpation initiale. Et c’est à ce moment que le film tend à devenir superbe. Finalement, le mensonge n’est plus ce qui trouble le plus. Les manoeuvres et manipulations s’enchaînent, toutes destinées à maintenir vivant l’espoir de cette reconnaissance éternelle à laquelle l’auteur sans talent prétendait.

Ana Girardot & Pierre Niney

La distribution des acteurs y est impeccable : Pierre Niney se surpasse en interprétant cet homme complexe, manipulateur prêt à tout pour ne pas découvrir son secret. Sa performance s’avère bluffante. Ana Girardot est passionnante et très touchante, elle aime son compagnon mais cette dernière est souvent naïve. Il est très agréable de voir Thibault Vinçon, bon acteur pas assez présent sur le grand écran alors qu’il le mérite.

On pourra cependant regretter les légères incohérences du scénario. Visuellement, c’est bien filmé, assez enlevé, la lumière est sublime (surtout pour rendre cette ambiance sensuelle et chic), il y a de vrais jeux d’ambiance : les scènes d’obscurité aussi et les scènes de « cache-cache » dans la villa entre les pièces juxtaposées sont fluides. Plus le film avance, plus les pièces du puzzle s’emboîtent petit à petit. Le réalisateur Yann Gozlan met ce système en place d’une manière inéluctable, comme si ce genre de scénario était un jeu d’enfants pour lui. Le spectateur reste parfois sans voix lors de certains passages. Bien plus encore, le fond musical retient l’angoisse et l’attention du spectateur, plongeant dans une atmosphère froide et absorbante. Pour ma part, la fin m’a complètement coupé le souffle car je ne m’attendais pas à voir ce scénario se finir de la sorte ! 

Pour conclure, « Un homme idéal » est un thriller élégant et solaire qui réserve de nombreux rebondissements à l’ambiance stylisée dont en ressort troublé.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s