Dans la maison

Synopsis :

Un garçon de 16 ans (Ernst Umhauer) s’immisce dans la maison d’un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français (Fabrice Luchini). Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l’enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d’événements incontrôlables.

Kristin Scott Thomas & Fabrice Luchini

Le saviez-vous ? :

  • Le film est librement adapté de la pièce espagnole de Juan Mayorga, intitulée « Le Garçon du dernier rang ».

Ma critique :

Haletant de bout en bout, malsain par moment, le film repousse les limites de la satire romanesque et peint un portrait sans concession sur le professeur et son élève surdoué. Il est toujours savoureux de voir le cinéma français ambitieux et audacieux, mais lorsque c’est en plus au service d’une histoire remarquable et d’une mise en scène brillante, le plaisir est décuplé. Rares sont les réalisateurs aujourd’hui capables de créer, d’imaginer autant tout en ne se perdant jamais en digressions, en détails inutiles ou en prétention déplacée : Ozon le fait avec un talent incroyable, mélangeant avec une extrême habileté réalité et fiction pour nous offrir une réflexion fascinante sur le sujet.

Ernst Umhauer & Fabrice Luchini

On connaissait le talent de Fabrice Luchini ou encore Emanuelle Seigner, l’excellente Kristin Scott Thomas et Denis Ménochet, mais ce film nous révèle surtout le jeune Ernst Umhauer, qui interprète magnifiquement bien ce personnage de Claude à l’esprit si complexe.

Là où la caméra se posera, le reste suivra. À l’instar des acteurs, le reste du film s’adapte chaque fois à l’histoire qui se déroule. La musique suit et, parfois, change de ton du tout au tout en quelques secondes, selon que l’intrigue mette en avant la romance ou le suspense. François Ozon brouille les limites entre fiction et réalité et le spectateur navigue entre deux, jamais sûr de ce qui est réel ou de ce qui ne l’est pas. Il parvient à la fois à créer un suspense simple mais très efficace, résumé dans cette réplique : « que va-t-il se passer ? », et à nous proposer une réflexion fascinante sur la littérature et la création.

Pour conclure, « Dans la maison » est un thriller diaboliquement réjouissant qui possède une structure narrative, brouillant habilement réalité et fiction. Une grande réussite !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s