Once Upon a Time… in Hollywood

Synopsis :

En 1969, la star de télévision Rick Dalton (Leonardo DiCaprio) et le cascadeur Cliff Booth (Brad Pitt), sa doublure de longue date, poursuivent leurs carrières au sein d’une industrie qu’ils ne reconnaissent plus. 

Brad Pitt & Leonardo DiCaprio

Le saviez-vous ? :

  • Le film a été présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2019 Le film a été présenté ; Quentin Tarantino est un habitué de la Croisette puisqu’il revient 25 ans après la Palme d’Or pour « Pulp Fiction » et 10 ans après « Inglourious Basterds ».
  • Il marqua la dernière apparition de Luke Perry, ayant trouvé la mort en mars 2019  suite à un accident vasculaire cérébral.
  • Il marque la première collaboration entre Leonardo DiCaprio et Brad Pitt.

Ma critique :

A en voir les files d’attentes et les nombreuses demandes d’invitations, la projection du dernier film de Quentin Tarantino en compétition officielle était l’événement phare du Festival de Cannes 2019. Pourtant, ce film est bien différent de sa filmographie ; tout d’abord, il joue la carte de la mélancolie et de l’hommage au cinéma de la fin des années 60. Avec beaucoup d’humour, Tarantino s’amuse à réaliser des films dans son film, à placer des affiches et objets références un peu partout. Il nous fait même rencontrer Roman Polanski, Steve McQueen, Bruce Lee et visiter la maison Playboy. Je trouve que c’est une oeuvre d’une puissance folle profondément mélancolique, même onirique avec un Los Angeles de 1969 tout simplement sublime ! C’est un film magnifique où l’on retrouve les thèmes de la réalité et du pouvoir de la fiction. De plus, il sait en plus ici très bien mélanger les styles et genres, c’est-à-dire que nous pouvons aller de la comédie au drame en passant par du pathétique en un rien de temps sans que cela ne choque.

Margot Robbie

Concernant le casting, Leonardo DiCaprio est évidemment excellent en acteur bipolaire, alcoolique et narcissique aspirant à une place dans ce monde et son duo avec Brad Pitt (qui n’a jamais été aussi meilleur depuis longtemps) est explosif ! De son côté, Margot Robbie incarne une Sharon Tate plus vraie que nature ; même si son rôle est un peu effacé, on sent tout l’amour du cinéaste à l’actrice via une scène assez magnifique et déchirante dans une salle de cinéma. On trouve aussi Al Pacino en producteur et Kurt Russell, chargé de gérer les cascadeurs sur le tournage de la série avortée Le Frelon Vert, clin d’œil au film Grindhouse dans lequel il jouait un cascadeur. Lors de cette dernière séquence, un hommage intéressant est fait à Bruce Lee, alors sous les traits de Mike Moh . Tarantino offre des minis rôles à des sacrés acteurs : Timothy Olphant, Dakota Fanning, Bruce Dern, Luke Perry (dans son ultime rôle au cinéma) et même Damian Lewis en Steve McQueen.

Le son participe aussi extrêmement bien à retranscrire les émotions des personnages, mais aussi le caractère de certaines situations. Enfin, les 20 dernières minutes sont magistrales et mettent en exergue le style de Tarantino, plus discret au début du film, bien que reconnaissable. Voilà aussi ce que la magie du cinéma permet, et ça, Tarantino l’a compris depuis bien longtemps. Le cinéma c’est la vie, et la vie c’est parfois aussi du cinéma. Son 9ème film est définitivement le plus méta de sa filmographie. Une fresque cinématographique sur le cinéma par un auteur-réalisateur qui aime éperdument le cinéma, ses personnages et les histoires, infinies, que celui-ci peut nous raconter.

Pour conclure, « Once upon a time…in Hollywood » est une merveilleuse déclaration d’amour au cinéma et une oeuvre nostalgique et éblouissante de manière cinématographique. Un chef-d’oeuvre !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

4 commentaires

  1. Je l’ai vu hier, j’ai trouvé que c’était le film le plus raté de Tarantino. Il joue trop justement avec cette nostalgie, la plupart des personnages sont stéréotypé. Étonnamment celui de Sharon Tate ne l’est pas, la scène où elle va se voir au cinéma est d’ailleurs la plus réussie à mes yeux. Après oui tous les acteurs sont excellents, le montage est intéressant, mais c’était du Tarantino faisant du Tarantino. Hâte de savoir sur quoi portera son prochain et dernier film…

    Aimé par 1 personne

    • Au contraire je trouve que c’est son film le plus mélancolique et la nostalgie est tellement bouleversante avec cette mise en scène contemplative. C’est un immense chef d’oeuvre ce film qu’il nous fait et c’est pas du tout du Tarantino qui fait du Tarantino

      Aimé par 1 personne

      • Il y a eu quelques moments de grâce oui, notamment la scène du ranch où il va voir George, mais je trouve que la scène tombe à plat parce qu’il veut à tout pris y mettre un quelconque suspens qui était bien inutile.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s