Présumé coupable

Synopsis :

Le film raconte le calvaire d’Alain Marécaux (Philippe Torreton) – « l’huissier » de l’affaire d’Outreau – arrêté en 2001 ainsi que sa femme (Noémie Lvosky) et 12 autres personnes pour d’horribles actes de pédophilies qu’ils n’ont jamais commis. C’est l’histoire de la descente en enfer d’un homme innocent face à un système judiciaire incroyablement injuste et inhumain, l’histoire de sa vie et de celle de ses proches broyée par une des plus importantes erreurs judiciaires de notre époque.

Philippe Torreton

Le saviez-vous ? :

  • Pour rappel, l’affaire d’Outreau a débuté lorsque les services sociaux ont découvert que le couple Myriam Badaoui et Thierry Delay pratiquait des relations incestueuses avec ses enfants.
  • Outreau est aujourd’hui tristement célèbre pour la fameuse affaire d’abus sexuels et de pédophilie qui a débuté en 2001. Les faits sordides, reprochés à une vingtaine de personnes, ont ému la France entière. Quelques années après, il s’est avéré que la plupart de ces individus avaient été accusés à tort.
  • Pour les besoins du rôle, Philippe Torreton s’est rasé le crâne et était prêt à perdre 40 kilos à l’image du personnage qu’il joue, refusant au passage l’idée de faire appel à une doublure.

Ma critique :

Ce film montre tous les rouages d’une justice devenue folle. Déshumanisée et sans contrôle, la machine détruit à petit feu cet homme, brise les siens et détruit tout ce qu’il avait mis une vie à construire. Cette reconstitution quasi chirurgicale d’une destruction annoncée nous rend nauséeux et révolté. Le réalisateur Vincent Garenq montre la réalité d’une garde à vue, la brutalité des méthodes policières, mais aussi l’état des prisons françaises et surtout met en lumière les absurdités d’un système judiciaire souvent injuste! La réalisation, en plans serrés, la caméra très mobile, l’absence de musique tragique conduisent le spectateur à se projeter ou à s’identifier peu à peu à ce malheureux Monsieur Tout-le-monde pris dans l’engrenage infernal de la justice justement mise en cause à l’occasion de l’affaire d’Outreau.

Wladimir Yordanoff & Philippe Torreton

On sort de ce film totalement ému et retourné non seulement par l’injustice qui nous est contée mais aussi par l’extraordinaire et sobre composition de Philippe Torreton. Cet acteur réalise ici une performance comme on n’en voit que très rarement au cinéma et qui mérite les plus grands éloges. Pour moi, il aurait du avoir le César du meilleur acteur ! Notons aussi les seconds rôles excellents tels que Noémie Lvosky qui joue sa femme ainsi que Wladimir Yordanoff incarnant son avocat.

C’est à hurler de honte et pourtant l’histoire on la connait mais le récit est tellement détaillé et les acteurs tellement concernés que ça prend une toute autre dimension. Les souffrances morales du personnage principal sont parfaitement exposées et ne laissent pas indifférent. La fameuse séquence tant attendue du procès atteint une grande intensité digne des grandes scènes de procès que le cinéma a pu offrir. La mise en scène opte pour une approche réaliste et réussit totalement son immersion se faisant rapidement oublier pour nous projeter au plus près du personnage. La froideur, la subjectivité et l’austérité des acteurs des différentes étapes de la procédure judiciaire font froid dans le dos et nous font poser beaucoup de questions.

Pour conclure, « Présumé coupable » est un film absolument brillant qui évite brillamment les pièges qui lui étaient tendus grâce à sa mise en scène et à la performance exceptionnelle de Philippe Torreton. Du cinéma puissant !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s