Birdman

Synopsis :

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson (Michael Keaton) était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir…

Michael Keaton

Le saviez-vous ? :

  • La filmographie du cinéaste Alejandro Gonzalez Inarritu est très particulière puisque c’est un cinéma assez déroutant avec des thèmes assez graves qu’il abordait tels que la drogue, l’immigration, la maladie et cette fois-ci ;la gloire. La filmographie du cinéaste
  • Le film est inspiré de la nouvelle de Raymond Carvier intitulé « What We Talk About When We Talk About Love«  (« Parlez-moi d’amour », dans sa version française).
  • Le film a été nommée 9 fois aux Oscars 2015 où il a remporté 4 Prix dont l’Oscar du meilleur film ainsi que celui du réalisateur.

Ma critique :

Ce film est une grande claque cinématographique, filmé en un seul plan séquence avec des mouvements de caméra assez bluffants ! Des clins d’œils aux films de super-héros sont très bien utilisés pour concordé à l’atmosphère particulière du film. Ce bijou est également une pure jubilation de cinéma, brillamment écrit avec un humour féroce et des dialogues qui font des ravages ; et c’est très bien réalisé puisque j’avais l’impression de naviguer dans la tête des comédiens. Puis, le film combine magistralement avec le côté fantastique dont les effets spéciaux sont renversants et les émotions ne sont jamais forcés. Au contraire, les moments intimistes assez poignants nous font arracher quelques larmes…

Michael Keaton & Edward Norton

Michael Keaton fait ici son grand retour au cinéma avec un rôle taillé sur mesure et la trajectoire de son personnage donne des clins d’oeils à la sienne. Edward Norton est à hurler de rire en comédien déjanté tandis qu’Emma Stone est absolument formidable dans le rôle de la fille du héros ! De son côté, Zach Galifianakis sort complètement de son registre comique habituel et offre une performance surprenante. Naomi Watts est irréprochable dans son rôle. Amy Ryan et Andrea Riseborough complètement avec brio cette magnifique distribution.

Je trouve que la bande originale de ce film est très originale et rend les scènes plus rythmées avec composée seulement que des bruits de batterie. Je suis vraiment impressionné par ce film dans la plupart de ses aspects : on sort très peu du théâtre où Riggan Thomson prépare et joue sa pièce. Le théâtre est presque un personnage à lui tout seul : les acteurs ou la caméra toute seule se baladent dans ses couloirs à la recherche d’une nouvelle histoire, d’un nouvel échange, d’une nouvelle confrontation. On reste captivé jusqu’à la fin du dénouement qui nous laisse sans voix et pouvant dérouter certains spectateurs puisque de nombreux niveaux de lectures sont proposés au public.

Pour conclure, « Birdman » est un véritable tour de force à la fois brillant, intelligent et insolent d’une maîtrise absolue, qui mérite amplement toutes ses récompenses.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s