Wild Rose

Synopsis :

A peine sortie de prison et de retour auprès de ses deux enfants, Rose-Lynn (Jessie Buckley) n’a qu’une obsession : quitter Glasgow pour devenir chanteuse de country à Nashville. Tiraillée entre sa passion et ses obligations de mère, la jeune femme va devoir faire des choix…

Jessie Buckley

Le saviez-vous ?

  • Le compositeur Jack Arnold estime que la country souffre d’une mauvaise image et qu’elle est considérée par beaucoup comme ringarde, à tort.
  • Le réalisateur Tom Harper avait déjà dirigé la comédienne Jessie Buckley dans sa mini-série, « Guerre et Paix », et a tout de suite pensé à elle pour le rôle principal de son film.

Ma critique :

Il faut pardonner la promo très provocante et donner une chance à ce film car c’est une petite pépite qu’il faut absolument voir au cinéma ! En montrant les sacrifices consentis par les rêveurs pour accomplir leurs rêves, Tom Harper montre en toute honnêteté à quel point il est difficile de réussir dans l’art. Wild Rose montre l’importance d’assumer qui sommes-nous, et de ne pas se couper de nos racines.  L’autre grande réussite du film est son tempo parfait et surtout l’approche de la country music (musique américaine par excellence) par le cinéma britannique.

Julie Walters

La magie commence à prendre forme grâce à une actrice irlandaise épatante qui pourrait briguer un Oscar : Jessie Buckley. Elle porte brillamment le film sur ses épaules en proposant une palette d’émotions hors du commun. Que ce soit les rires, les larmes, l’euphorie sur scène, la résignation, l’ambition… c’est d’un réalisme sidérant et elle a une voix complètement sublime ! Dans le rôle de sa mère, Julie Walters nous propose des moments de grande intensité.

Alors, même si le film ne révolutionne ni le genre musical ni la manière d’écrire un scénario, il a un charme vraiment fou entre le punk et la mélancolie, qui en fait un très bon film. Pour moi, la musique du film est à la fois social, artistique et elle témoigne avec réalisme d’une condition humaine ! Humblement, et sans se chercher à tout prix des différences, Wild Rose est de cette catégorie précieuse de films qui ne cherchent pas principalement à se faire remarquer mais à transmettre quelque chose de simple et d’essentiel.

Pour conclure, « Wild Rose » est un très bon mélo musical et social, qui ne brille pas par son originalité, mais pour son côté tendre, servie par la performance éblouissante de Jessie Buckley.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s