La Femme de mon frère

Synopsis :

Montréal. Sophia (Anne-Elizabeth Bossé), jeune et brillante diplômée sans emploi, vit chez son frère Karim (Patrick Hivon). Leur relation fusionnelle est mise à l’épreuve lorsque Karim, séducteur invétéré, tombe éperdument amoureux d’Eloïse (Evelyne Brochu), la gynécologue de Sophia…

Anne-Elizabeth Bossé & Patrick Hivon

Le saviez-vous ?

  • C’est le premier film de l’actrice québécoise Monia Chokri, révélée en 2010 par Xavier Dolan dans « Les Amours imaginaires ».
  • Xavier Dolan avait monté le premier court-métrage de Monia Chokri qui s’appelait « Quelqu’un d’extraordinaire ».
  • Il a reçu le prix « coup de coeur » du jury dans la section « Un certain regard » au dernier Festival de Cannes.

Ma critique :

Avec ce premier film, on sent l’énergie et les influences de Dolan dont la cinéaste regarde ses personnages plus ou moins attachants ou excentriques. De plus, elle ajoute une dimension comique à la Woody Allen avec plusieurs niveaux de comédie : le registre burlesque, un comique de caractère dont les personnages ont des expressions différentes en une seule scène et des notes différentes concernant le ton. Je trouve que ce film est formidable pour plusieurs raisons ; d’abord, elle organise des scènes de comédie extraordinaires (dont une scène de dîner hallucinante) et surtout, elle apporte un très beau regard sur ses protagonistes dont le personnage principal va s’ouvrir petit à petit au monde. On est aussi dans l’auto-dérision, dans la folie des dialogues où cela nous fait penser à Diane Keaton qui prenait le pouvoir des femmes.

Anne-Elizabeth Bossé & Mani Soleymanlou

Anne-Elizabeth Bossé est extraordinaire dans son rôle de soeur ainsi que Patrick Hivon. Il faut quand même souligner l’osmose entre les deux acteurs principaux qui jouent une soeur et une frère dont la relation à l’écran est retranscrite de la manière la plus sincère, naturelle et réaliste qui soit. La complicité créée entre les deux personnages (et les deux acteurs) est criante de vérité. 

La mise en scène propose constamment des choses neuves car il y a une énergie débordante qui fusionne à mon plus grand bonheur ! On s’attend à ce que la scène soit ceci ; mais non, elle nous emmène ailleurs. Il y a un vrai sens du rythme et de la répartie qui embellissent cette comédie qui ose et se révèle un peu plus douloureuse qu’elle ne le laisse voir. Le grain de l’image, les couleurs vives, les détails vestimentaires des personnages et des décors ainsi que la diversité des plans font de ce film un joli témoignage à la fois cruel et mélancolique ! C’est aussi très bavard, ça fuse dans tous les sens, si bien qu’on en perd parfois le fil des dialogues par moments…

Pour conclure, « La Femme de mon frère » est une comédie déjantée, oscillant en permanence entre émotion discrète, folie douce, mélancolie et comiques de situations à un rythme effréné.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s