Un moment d’égarement

Synopsis :

Antoine (François Cluzet) et Laurent (Vincent Cassel), amis de longue date, passent leurs vacances en Corse avec leurs filles respectives : Louna (Lola Le Lann), 17 ans et Marie (Alice Isaaz), 18 ans.  Un soir sur la plage, Louna séduit Laurent.  Louna est amoureuse mais pour Laurent ce n’est qu’un moment d’égarement… Sans dévoiler le nom de son amant, Louna se confie à son père qui cherche par tous les moyens à découvrir de qui il s’agit… 
Combien de temps le secret pourra-t-il être gardé ?

François Cluzet & Alice Isaaz

Le saviez-vous ?

  • C’est un remake d’un film français du même nom ayant été écrit et réalisé par Claude Berri en 1977 avec dans les deux rôles titres : Jean-Pierre Marielle et Victor Lanoux.
  • Il s’agit de la première incursion de Jean-François Richet dans le registre de la comédie dramatique et de laisser ses thèmes fétiches tels que la banlieue.
  • C’est Jean Dujardin qui devait à la base incarner le rôle tenu par François Cluzet mais suite à un agenda occupé, il a cédé sa place à Cluzet.

Ma critique :

C’est une comédie dramatique non déplaisante puisque le résultat a la bonne idée de moderniser le propos (notamment à travers les nouvelles technologies) tout en exploitant joliment ce cadre de rêve qu’est la Corse. Malheureusement, si niveau drame le film se tient plutôt bien, il s’avère moins réussi dans sa partie comique, certaines scènes apparaissant assez lourdes.. L’écriture s’avère assez inégale par moments mais aborde d’une manière assez touchante la relation père/fille de manière convaincante. Il est vrai que les clichés seront au rendez-vous surtout dans sa première partie ! La liaison attendue s’installe intelligemment et on suit son « mode d’emploi » et son fonctionnement assez surpris tant la démonstration implacable est terrible et nous interpelle ! Bien sûr on s’en doute, le scénario dans son processus prévoit ensuite tous les rebondissements mais d’une manière maladroite.

François Cluzet & Lola Le Lann

Le casting est un peu en roue libre : si Vincent Cassel est très crédible dans son rôle mais sans plus, François Cluzet surjoue beaucoup dans son jeu d’acteur même si son rôle fait penser à celui des petits mouchoirs. Malheureusement pour la jeune Lola Le Lann, son rôle est diabolique mais la jeune comédienne n’est pas absolument pas convaincante et aucune de ses répliques ne fait mouche, et, pire, chacune de ses interventions énerve, agace profondément. Au final, seule la jeune Alice Isaaz tire son épingle du jeu, étant à la fois une actrice vraiment formidable et interprète du personnage le plus intéressant : blessé et troublé.

Je trouve que les personnages sont tous des stéréotypes de ce qu’ils représentent, et cela aussi bien dans leurs caractéristiques propres, que dans les relations qui les unissent. L’histoire va crescendo, jusqu’à une fin qui n’en est pas une. Le réalisateur ne prend pas parti, et laisse le spectateur imaginer ce qu’il veut ; ce qui est à mon sens un peu décevant.

Pour conclure, « Un moment d’égarement » est une comédie divertissante et honorable mais qui manque cruellement de personnalité..

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s