Anna

Synopsis :

Les Matriochka sont des poupées russes qui s’emboîtent les unes dans les autres. Chaque poupée en cache une autre. Anna (Sasha Luss) est une jolie femme de 24 ans, mais qui est-elle vraiment et combien de femmes se cachent en elle ? Est-ce une simple vendeuse de poupées sur le marché de Moscou ? Un top model qui défile à Paris ? Une tueuse qui ensanglante Milan ? Un flic corrompu ? Un agent double ? Ou tout simplement une redoutable joueuse d’échecs ? Il faudra attendre la fin de la partie pour savoir qui est vraiment ANNA et qui est “échec et mat”.

Sasha Luss

Le saviez-vous ?

  • Qu’on aime ou pas Luc Besson, c’est le cinéaste le plus plébiscité du monde entier !
  • Il revient à ses débuts en inventant une héroïne d’action, après Anne Parillaud pour « Nikita », Natalie Portman pour « Léon » et Scarlett Johansson pour « Lucy ».
  • La comédienne Sasha Luss n’est pas à son premier coup d’essai puisqu’elle avait tourné dans le précédent long-métrage du réalisateur :Valérian et la Cité des mille planètes

Ma critique :

Il faut reconnaître que le scénario est très simple avec un air de déjà vu, assez maîtrisé mais avec des rebondissements inattendus ce qui provoque une chronologie bordélique ; ce qui fait que le spectateur peut se perdre.. Je trouve que les sauts dans le temps sont agaçants du début à la fin.. Bien entendu, il possède des qualités propres à du Luc Besson à savoir que la lumière et la réalisation savent rester élégantes dans les situations posées. Quand au milieu de l’espionnage et à celui du mannequinat, ils sont dévoilés de manière un peu cliché.

Helen Mirren

Au niveau du casting, il est vraiment difficile de trouver un acteur qui sorte du lot. Sasha Luss ne parvient tout simplement pas à transmettre le soupçon de doute ou de vulnérabilité qui se fait attendre tout au long du film, et qui aurait donné bien plus de profondeur au personnage. Même si elle s’en sort plutôt bien, elle est loin des héroïnes comme Anne Parillaud dans « Nikita ». Cillian Murphy se révèle être une déception pour ma part car son rôle d’agent de la CIA semblait lui aller comme un gant mais à l’arrivée, les séquences où il apparaît ne mettent absolument pas son jeu en avant et on se retrouve avec un personnage transparent ; ce qui est dommage car c’est un excellent acteur. En revanche, Luke Evans et Helen Mirren sont bons dans leurs rôles respectifs et on suit une évolution à travers leurs protagonistes.

Les personnages secondaires restent assez génériques pour qu’on comprenne leurs intentions en quelques secondes, et tous souffrent d’un manque cruel (voire d’une absence totale) de développement. La relative simplicité du scénario est tout de même compensée par la façon dont il est déroulé. On suit la vie d’Anna dans une succession de flash-backs et d’ellipses, ce qui n’est pas désagréable mais qui manque cruellement d’émotion.. On peut cependant regretter une qualité inégale concernant le rythme, pas toujours convaincu de ce montage, si particulier dans sa temporalité mais je note la volonté de dénoncer la manipulation et le pouvoir des hommes (des mâles) puissant est omniprésente, et tout ne se résoudra pas forcément à coup de pistolets.

Pour conclure, « Anna » possède des scènes d’actions maîtrisées mais souffre d’un problème de scénario qui finit par lasser à force de mélanger les époques pour justifier des rebondissements.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 11/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s