Yves

Synopsis :

Jérem (William Lebghil) s’installe dans la maison de sa mémé pour y composer son premier disque. Il y fait la rencontre de So (Doria Tillier), mystérieuse enquêtrice pour le compte de la start-up Digital Cool. Elle le persuade de prendre à l’essai Yves, un réfrigérateur intelligent, censé lui simplifier la vie…

Philippe Katerine & William Lebghil

Le saviez-vous ?

  • Après son premier long-métrage en 2016 avec « Gaz de France » qui était une satire politique autour de la fonction présidentielle, le réalisateur Benoît Forgeard tenait absolument à ce projet de revenir sur le derrière de la scène après avoir assisté à une conférence sur les robots.
  • Le film a été présenté au Festival de Cannes cette année dans la section « Quinzaine des réalisateurs » dont je rappelle que c’est une section qui met en avant les jeunes cinéastes.

Ma critique :

Souvenons-nous, il y a 5 ans, le film Her de Spike Jonze parlait d’une histoire d’amour entre un homme solitaire entre une intelligence artificielle. Il faut dire que le sujet de cette intelligence artificielle est un sujet très en vogue ces dernières années.  Cette fois, le réalisateur a décidé de raconter son histoire sous forme de comédie complètement absurde mais avec une trame scénaristique solide ! C’est loufoque à souhait, mais toujours avec un regard satirique de notre société et une bonne dose d’humour.  Les dérives comiques, poétiques et angoissantes de l’intelligence artificielle, l’intégrité, le rapport à la notoriété, la perception du monde dans lequel nous vivons, sont ici parfaitement explorés.

Alka Balbir & Doria Tillier

William Lebghil est parfait dans ce rôle, j’apprécie de plus en plus cet acteur qui dessine petit à petit sa carrière. Doria Tillier a beaucoup de répondant et c’est une actrice à suivre de très près car elle a beaucoup de talent tandis que Philippe Katerine possède toujours son petit grain de folie qu’on aime toujours autant.

Sur le papier, on peut penser que le film est un mélange entre le cinéma de Dupieux et de Bozon mais étonnement, ce n’est pas ça ! En réalité, le long-métrage de Benoît Forgeard va aller très loin pour dénoncer l’impact des nouvelles technologies sur l’homme. Les répliques sont à se tordre de rire et les situations désopilantes sont d’une imagination déconcertante. Mais alors que les fous rires ne cessent dans la salle, le cinéaste va encore plus loin dans la satire en nous offrant des séquences dérangeantes pour mieux nous faire réagir. De plus, le film déploie un véritable propos sur le monde à venir alors que les changements profonds de la nature humaine qu’impliquent les avancées de l’intelligence artificielle, dans une vision poétique et hilarante atteignent son apogée avec une scène finale magnifique, qui fera date.

Pour conclure, « Yves » est une comédie absurde et décalée où les situations flirtent avec le burlesque, qui séduit par l’intelligence de son scénario et la folie de son casting.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s