Godzilla

Synopsis :

Le physicien Joseph Brody (Bryan Cranston) a perdu sa femme (Juliette Binoche) il y a 15 ans quand un incident nucléaire a irradié la région de Tokyo. La thèse officielle parle de tremblement de terre mais le scientifique est sceptique et mène son enquête avec son fils Ford (Aaron Taylor-Johnson), soldat dans la Navy. En fait de catastrophe naturelle, il s’agit plutôt des dégâts d’une créature gigantesque créée à la suite d’essais nucléaires dans le Pacifique. D’autres monstres menacent l’archipel d’Hawaï et la côte Ouest des Etats-Unis. L’armée est mobilisée et menée par l’Amiral William Stenz. Au même moment, la compagne de Ford (Elizabeth Olsen), infirmière et jeune maman, gère les blessés dans un hôpital de San Francisco…

085512.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Bryan Cranston & Aaron Taylor-Johnson

Le saviez-vous ?

  • Godzilla est un monument du cinéma japonais. Créé en 1954, la bête légendaire n’a jamais cessé d’apparaître sur les écrans depuis, alternant le bon et le médiocre. Cette cuvée 2014 est une version américaine réalisée par Gareth Edwards qui précise lui-même que son film devait montrer ses origines japonaises. Maintenant, c’est au tour des studios Warner de montrer leur bestiole.

Ma critique :

Le pari est assez réussi même si je m’attendais néanmoins à plus mais le film fait néanmoins preuve de beaucoup de respect à l’oeuvre d’Ishirō Honda notamment à travers le message anti-nucléaire, l’ensemble d’ailleurs ce situe entre le remake et l’épisode d’anniversaire des 60 ans entre réutilisation de l’ancien mais aussi en ouvrant la porte au renouveau. Pour ce qui est du récit en lui-même on ne peut pas faire plus classique et épuré avec quelques clichés et facilités scénaristiques qui aurait pu être éviter, néanmoins le scénario dispose quant même de quelques bonnes idées. Si le film tente de faire passer quelque chose de plus intéressant que la plupart des films de superhéros, les personnages sont simplistes et on ne s’attachera pas à eux et les dialogues sont parfois maladroits..

256695.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Elizabeth Olsen

Dans l’ensemble, le casting est globalement bon même si Aaron Taylor-Johnson manque un peu de charisme il fait le boulot. Ken Watanabe et Sally Hawkins sont fidèles à eux-mêles alors qu’Elizabeth Olsen est très convaincante malgré le peu de place qu’il lui est fait tandis que Juliette Binoche se montre très bien lors de ses rares scènes et que Bryan Cranston excelle comme à son habitude.

La mise en scène de Gareth Edwards quant à elle est purement majestueuse, on ressent bien la patte artistique du cinéaste alors qu’il arrive à livrer des scènes intimistes bouleversantes d’émotions brutes mais aussi des scènes d’actions tonitruantes et épique qui impressionne par leurs maîtrises ( le climax est saisissant d’intensité ). Quand aux effets spéciaux, je dois dire qu’ils sont très réussis ! La noirceur accentue l’angoisse permanente et la peur ressentie tout au long du film mais le scénario n’a rien d’exceptionnel et laisse peu de surprises..

Pour conclure, « Godzilla » est une oeuvre prenante et élégante qui remplit sa fonction du spectacle assuré avec une mise en scène assez magistrale et des combats impressionnants malgré la minceur du scénario.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s