Sibyl

Synopsis :

Sibyl (Virginie Efira) est une romancière reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d’écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu’elle cherche l’inspiration, Margot (Adèle Exarchopoulos), une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l’acteur principal (Gaspard Ulliel)… qui est en couple avec la réalisatrice (Sandra Hüller) du film. Tandis qu’elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de son passé. Quand Margot implore Sibyl de la rejoindre à Stromboli pour la fin du tournage, tout s’accélère à une allure vertigineuse…

0475398.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Virginie Efira

Le saviez-vous ? :

  • Trois ans après le très remarqué « Victoria » qui a enchanté le Festival de Cannes lors de la Semaine de la Critique, la réalisatrice Justine Triet est de retour cette année pour la Croisette pour son troisième film qui est le dernier long-métrage français de la compétition présenté vendredi dernier et ce film est un pur régal !

*

Ma critique :

Faut-il en rire ou en pleurer ? Cette histoire tragique donne du fil à retordre à la comédie. On parlera alors de tragi-comédie dans laquelle les personnages transgressent leurs attributions dont l’héroïne psychanalyste qui pioche chez une patiente des idées de roman. Avec son scénario, Justine Triet tire habilement les arguments pour nous faire adhérer à son film, à cette histoire qui ressemble à une autre histoire. Là on sent le film qui est bien travaillé, très bien mis en scène et avec un intrigue travaillée ! Grâce à un découpage judicieux et à des dialogues parfaitement écrits qui lui donnent un dynamisme très approprié, le film captive du début à la fin.

1817505.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Adèle Exarchopoulos

Après Victoria, Justine Triet offre à nouveau un très beau rôle à Virginie Efira qui est absolument magistrale dans son rôle et s’est beaucoup investie ! Les autres comédiens, Niels Schneider, Gaspard Ulliel, Adèle Exarchopoulos, Paul Hamy et Laure Calamy sont très bons également. En contrepartie, cela nous permet de revoir un bon moment l’excellente Sandra Hüller, dont on n’a pas oublié la prestation dans Toni Erdmann.

Ce film est un face à face entre deux grandes comédiennes, c’est un intense vertige psychologique, c’est un drame douloureux et écorché, c’est un film qui tente la comédie au milieu d’une tragédie, c’est un film de et sur le cinéma, sur la création, sur les liens entre art et vie privée, sur la psychanalyse et les traumas du passé qui rôdent toujours pas loin, un film sur l’obsession dévorante, sur la passion. Honnêtement, j’ai aimé me perdre dans ce film qui est scindé en deux parties dont un qui est très mentale et la deuxième partie où tout explose !

Pour conclure, « Sybil » est une tragi-comédie sur l’effet miroir, la manipulation, admirablement construite qui est jubilatoire, portée par la performance extraordinaire de Virginie Efira.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s