L’Échappée belle

Synopsis :

Les années ont passé, mais l’amour qui unit Ella (Helen Mirren) et John Spencer (Donald Sutherland) est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l’hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu’ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions.

5485384.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Donald Sutherland & Helen Mirren

Le saviez-vous ? :

  • Pour son nouveau film, Paolo Virzi tourne dans une langue étrangère, qui n’est pas la sienne mais c’est avec ses deux précédents films qu’il s’est fait une réputation.
  • Un producteur lui a soumis un roman de Michael Zadoorian qui racontait l’histoire d’un couple âgé qui décide de fuir sa banlieue de Détroit à bord de son vieux camping-car pour se rendre en Californie en sillonnant la mythique Route 66.

Ma critique :

Il y a beaucoup de tendresse et d’affection pour ce film apportant au spectateur sur un mode tendre et intime, une réflexion sur ce que signifie vieillir, et sur le chemin qu’on peut choisir jusqu’à la mort sans renoncer à l’amour. Comment dire au revoir à la vie ? C’est ce que va montrer le réalisateur de Folles de Joie. The Leisure Seeker, ou L’échappée belle, est très certainement le film le moins excentrique de la filmographie de Paolo Virzì ! Sous ses apparences de simple road movie, le film s’avère être une véritable déclaration d’amour à la vie et au couple. Fort bouleversant dans les rapports entre John et Ella, les échanges réservent également de bons moments d’humour.

116500.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Donald Sutherland & Helen Mirren

En prime, évidemment, les performances absolument merveilleuses du couple Mirren-Sutherland qui sont deux immenses montres du cinéma. L’acteur est superbe en grand-père ravagé par Alzheimer, perdu, le sourire aux lèvres quand il ne faut pas, on sent chez lui le gamin encore là derrière les rides. Quand à l’actrice, elle apporte énormément d’émotion et de douceur à son personnage.

Certes, la réalisation n’a rien de flamboyante, mais elle s’efface judicieusement derrière la force de son sujet qui est d’ailleurs traité sans pathos et avec dignité. Cela n’empêche nullement l’émotion de s’immiscer sans cesse. Comme dans la vie, le cinéaste alterne donc les moments désopilants qui font rire ou sourire, et les moments plus dramatiques.  Le cinéaste aborde la décrépitude des corps et des âmes avec un ton juste, à la fois terrible et touchant. Ce qui est intéressant par ailleurs, c’est le contraste entre l’Amérique dont ces deux personnes âgées se souviennent au gré du film, et celle qu’ils traversent, un contraste résumé en somme dans le premier plan du film. On regrette néanmoins quelques longueurs au sein du récit..

Pour conclure, « L’Échappée belle » est un mélo entre rires et larmes, mais parfois un peu trop conventionnel, subtilement interprétés par Helen Mirren et Donald Sutherland.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14,5/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s