The Dead Don’t Die

Synopsis :

Dans la sereine petite ville de Centerville, quelque chose cloche. La lune est omniprésente dans le ciel, la lumière du jour se manifeste à des horaires imprévisibles et les animaux commencent à avoir des comportements inhabituels. Personne ne sait vraiment pourquoi. Les nouvelles sont effrayantes et les scientifiques sont inquiets. Mais personne ne pouvait prévoir l’évènement le plus étrange et dangereux qui allait s’abattre sur Centerville : THE DEAD DON’T DIE – les morts sortent de leurs tombes et s’attaquent sauvagement aux vivants pour s’en nourrir. La bataille pour la survie commence pour les habitants de la ville.

0596874.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Bill Murray, Chloë Sevigny & Adam Driver

Le saviez-vous ? :

  • Il est rare qu’un film de genre ouvre la compétition au Festival de Cannes et ce sera avec le nouveau long-métrage de Jim Jarmusch, intitulé « The Dead Don’t Die » qui ouvrira les festivités avec un film de zombies !
  • Accueilli timidement lors du 14 mai, c’est un film qui ne plaira pas à tout le monde mais qui ravira les cinéphiles !

Ma critique :

Jarmusch se penche cette fois-ci sur les zombies mais quand il utilise le genre c’est toujours pour mieux le détourner et le ramener à l’essence de son cinéma et son nouveau film ne fait pas exception à la règle ! Il s’agit d’une comédie d’horreur  grinçante bourrée de référence à l’Amérique blanche voulue par Trump mais aussi en détournant des marques publicitaires qui font bien sourire. Comique de répétition, références méta, Jim Jarmusch connaît sa partition et table sur l’absurde pour nous faire sourire et il fait appel à notre pop culture. Si le spectateur n’est pas hilare devant cette comédie, le film a vraiment le mérite de prendre le contre-pied des autres comédies du genre et nous faire sourire avec ses dialogues lunaires.

0645312.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Tilda Swinton

Le casting est vraiment excellent et c’est presque un sans faute : Adam Driver et Bill Murray sont absolument merveilleux dans leurs rôles respectifs et s’éclatent à fond tout comme l’excellente Tilda Swinton qui a un rôle extraordinaire en une femme croque-mitaine mystérieuse, adepte de la décapitation au sabre, Steve Buscemi en suprémaciste exécrable, Chloë Sevigny très juste dans le rôle de la collègue très sensible.

En réalité, le film est plus profond que cela, il s’amuse avec les clichés des films de zombie avec par exemple la bande d’ados ou le village paumé. Il reprend ces codes de bases et en fait un film imprévisible, qui prend son temps et qui ne cherche pas à en faire des tonnes. Le film m’a fait rire et je peux comprendre que tout le monde ne soit pas sensible à ce genre d’humour ! Avec un rythme et une esthétique qui lui sont propres le cinéaste met une place une atmosphère typique des films d’horreur américains. Il joue avec les attentes des spectateurs et n’hésite pas à briser le quatrième mur pour mettre en évidence les rouages du genre.

Pour conclure, « The Dead Don’t Die » est un film de zombies original et revisité, flirtant avec l’absurde dont l’humour est à prendre au quatrième degré, servi par un très bon casting !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s