Les Crevettes pailletées

Synopsis :

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff (Nicolas Gob), vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.

1205593.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Nicolas Gob

Le saviez-vous ? :

  • Cette comédie est inspirée  de la véritable équipe de water-polo gay avec qui le réalisateur Cédric Le Gallo parcourt le monde depuis 2012, de tournois en tournois, dont les derniers Gay Games.

Ma critique :

Pour moi, c’est une comédie qui mérite que l’on s’y intéresse au moins deux minutes. Certainement pas pour ses grosses ficelles scénaristiques dont on se serait bien passé mais pour sa subtilité qui se forme miraculeusement au sein de cette ambiance beauf et kitch. Les clichés sont là mais bien exploités pour susciter le rire ou l’émotion mais jamais la moquerie. Par contre je ne crois absolument pas au vertus anti homophobie du film. D’une parce que les homophobes n’iront pas le voir et de deux parce que même s’ils le voyaient ils n’y verraient sans doute qu’une confirmation des clichés et des différences qu’ils n’acceptent pas.

2945005.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Parmi le casting, on retient surtout les performances de Nicolas Gob ainsi qu’Alban Lenoir qui sont assez excellents dans leurs rôles mais on regrette que les personnes ne soient pas assez dessinés, la plupart d’entre eux ne dépassant pas le rôle de pitres maniérés.

Bien que frôlant parfois la caricature, notamment au début, le film est très positif et globalement assez léger, même si certaines problématiques assez graves sont abordées (comme la maladie). On rigole bien, les personnalités sont creusées pour chaque « nageur », l’évolution du coach est positive, et le final nous tire à la fois la petite larme et le sourire amusé. Le film fait également découvrir la discipline du water-polo, les Gay Games et s’offre comme un hommage aux folles du cinéma qu’on a connu comme Priscilla ou celles de La Cage aux Folles.

Pour conclure, « Les Crevettes pailletées » est une comédie qui fait du bien, qui mixe bien entre humour et émotion avec des personnages hauts en couleur malgré des maladresses…

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14,5/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s