L’Atelier

Synopsis :

La Ciotat, été 2016. Antoine (Matthieu Lucci) a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia (Marina Foïs), une romancière connue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l’anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia, que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire.

« L'Atelier » de Laurent Cantet
Matthieu Lucci & Marina Foïs

Le saviez-vous ? :

  • Le cinéaste Laurent Cantet a commencé à écrire le scénario de son nouveau film « L’Atelier » dix neuf ans auparavant, lors de la fermeture des chantiers navals de La Ciotat. Une mission locale de la ville lui avait proposé d’animer un atelier d’écriture, permettant aux jeunes de s’exprimer sur cet événement.

Ma critique :

Le film est bavard, certes, dès lors qu’il s’attache à transcrire les dialogues d’un atelier d’écriture, mais n’ennuie jamais tant il nous montre avec finesse les mécanismes de groupe tout en ne négligeant pas les aspects psychologiques de chacun des personnages. J’ai trouvé ce film réussi, il mélange les genres en ayant un important aspect social et en introduisant du suspense dans une moindre mesure. Il reste toujours le sens du cadre et la belle photographie du cinéaste qui magnifie les lieux, le film a d’ailleurs un aspect à la fois naturaliste et romanesque et questionne très bien la notion de la création littéraire au point que nous cherchions des idées de livre lors de sa vision.

374391.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On s’attache d’emblée aux personnages, et sans forcément être d’accord avec chacun, on peut les comprendre. Marina Foïs est formidable dans le rôle de l’écrivaine animatrice du groupe. Face à elle, Matthieu Lucci, dont c’est le premier film, est une vraie et belle révélation. Entre mystère et arrogance, il est parfait pour le rôle, éclipsant tous les autres jeunes acteurs

Le film ne manque pas d’intensité ni de tension, y compris lors des moments où le groupe se réunit pour faire avancer le livre. Ces passages sont presque les meilleurs du film, on y voit tout le processus créatif d’une fiction. On sent aussi progresser une tension au fur et à mesure que le film avance, jusqu’à ce final plein de suspense. En outre, les témoignages, les discussions, les déchirements de ce groupe hétéroclite au cours de l’atelier suscite une émotion au spectateur et donne une plus grande profondeur au film. Finalement, le film nous laisse sur une scène plus que mystérieuse où la plupart de nos questions restent incomprises. Pour moi, ce huit clos laisse le spectateur perplexe, chacun en sortant avec ses interprétations et ses hypothèses, gage non de l’obscurité de ce qui se joue, mais de la complexité de l’âme humaine.

Pour conclure, « L’Atelier » est un film assez intense malgré le cadre apaisant, plein d’humanité, mais aussi bienveillant puisque le réalisateur ne juge jamais.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s