Shame

Synopsis :

Le film aborde de manière très frontale la question d’une addiction sexuelle, celle de Brandon (Michael Fassbender), trentenaire new-yorkais, vivant seul et travaillant beaucoup. Quand sa sœur Sissy (Carey Mulligan) arrive sans prévenir à New York et s’installe dans son appartement, Brandon aura de plus en plus de mal à dissimuler sa vraie vie…

19869826.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Michael Fassbender

Le saviez-vous ? :

  • Shame, qui signifie « la honte », mais aussi, dans l’expression anglaise What a shame ! « le dommage » révèle l’écart entre l’isolement et la solitude.
  • Traitant d’un sujet extrêmement difficile au cinéma, il fait partie d’un des rares longs-métrages qui disposent d’une incroyable richesse que ce soit de la réalisation, de la musique, du scénario et de ses acteurs. Il arrive parfois que ces quatre fantastiques explosent au sein d’un seul et même film lui donnant un statut rarement acquis au cinéma.

Ma critique :

Dès le début du film, j’ai été transporté dans l’ambiance du film, qui est posée d’emblée : on ne va pas rire mais on va savourer chaque plan, chaque regard, chaque dialogue, et c’est typiquement le genre d’expériences qui me font aimer le cinéma. Pendant presque 10 minutes d’introduction presque sans dialogue ; beaucoup de choses sont dites à travers un personnage principal qui a une addiction au sexe. Cette introduction nous montre que cette obsession presque maladive provoque chez lui un renfermement. Il vit seul, visiblement très seul, au coeur d’une vie morne et très ordonnée, régie par son addiction qui constitue l’essentiel de ses préoccupations. Le réalisateur instaure grâce à son style visuel une ambiance profonde et humaine durant toute la durée de ce film. Il filme avec sensualité son scénario et offre de superbes plans séquences ainsi qu’un beau montage. A défaut d’être émotionnelle, la mise en scène est efficace et nous plonge dans cette période de vie d’un homme avec maestria.

19869830.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Carey Mulligan

Concernant le casting, Michael Fassbender trouve probablement ici un de ses rôles les plus durs car il dût s’investir émotionnellement et physiquement surtout il doit se mettre complètement à nu (littéralement). Il s’en sort avec brio en composant un personnage dont il sera difficile de ne pas être captivé. A ses côtés, la belle Carey Mulligan est vraiment excellente dans le rôle de la soeur perdue et désespérée et pour moi, elle est au coeur d’une des plus belles scènes du film.

Le sujet du film est comme vous l’avez deviné d’une grande force émotionnelle et morale mais cela ne suffit pas pour faire un film. Si ce long-métrage est tellement marquant, il le doit grandement à la réalisation de Steve McQueen qui est absolument divine ! Le film n’est évidemment pas à mettre devant tous les yeux, certaines scènes sont quand même crues, pas vulgaires mais disons controversées ! Toute la magie de ce film est de ne jamais tomber dans le voyeurisme gratuit, chaque plan de nudité est présent pour dire quelque chose, pour montrer quelque chose. En cela, le film évite la pornographie pour la préférer à la poésie.

Pour conclure, « Shame » est un immense film coup de poing à la fois dérangeant, puissant et troublant sur un sujet qui est le reflet d’un des maux de la société moderne, emmené par deux acteurs exceptionnels. Un chef-d’oeuvre !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s