Boy Erased

Synopsis :

L’histoire vraie du coming out de Jared Eamons (Lucas Hedges), le fils d’un pasteur baptiste dans une petite commune rurale des États-Unis où son orientation sexuelle est brutalement dévoilée à ses parents à l’âge de 19 ans. Craignant le rejet de sa famille, de ses amis et de sa communauté religieuse, Jared est poussé à entreprendre une thérapie de conversion (aussi appelée thérapie réparatrice ou thérapie de réorientation sexuelle). Il y entre en conflit avec le thérapeute principal (Joel Edgerton), découvrant et revendiquant progressivement sa réelle identité.

4991695.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Théodore Pellerin & Lucas Hedges

Le saviez-vous ? :

  • Pour son deuxième film en tant que réalisateur, le cinéaste Joel Edgerton a souhaité porter le récit de Garrad Conley, intitulé « A Memoir of Identity, Faith, and Family » sur les mémoires du jeune homme afin de sensibiliser le public à la toxicité des thérapies de conversion.
  • Il faut savoir qu’aujourd’hui, elles sont encore pratiquées dans des centaines de pays dans le monde entier ! On le rappelle à tous : l’homosexualité et l’hétérosexualité n’est pas un choix ni un péché. 

Ma critique :

Pour moi, le film a réussi d’être moins académique que je l’espérais ! Il nous secoue et nous interpelle de bout en bout par son côté documentaire , doublé d’un aspect psychologique et humain indéniable. Le cinéaste apporte beaucoup de sensibilité à ce récit On reste aussi assez fasciné par la partie complètement interne à cet établissement bien particulier, par de multiples scènes très troublantes et déstabilisantes. Cependant, malgré la très belle réalisation de Joel Edgerton qui sait capter chaque scène, chaque émotion tout en laissant au spectateur le plaisir de les observer ; la photographie n’est pas toujours optimale.

BOY ERASED
Nicole Kidman & Lucas Hedges

Le nouveau chouchou d’Holywwod, le jeune et talentueux Lucas Hedges livre une performance assez extraordinaire pleine de sensibilité tandis que Russell Crowe signe aussi une interprétation tout en nuances : il n’est pas ce père qui met son fils à la porte parce qu’il ne tolère pas sa sexualité, il est ce père qui cherche une solution à la sexualité qu’il ne tolère pas… Quant à Nicole Kidman, elle offre un personnage très intéressant, qui se dévoile pleinement au fil de l’intrigue et séduit par son intelligence et sa grande élégance dans l’adversité. Joel Edgerton est très convaincant dans le rôle du thérapeute et Xavier Dolan a un petit second rôle trop peu développé pour qu’on s’y attache..

Parsemé de quelques longueurs, voir lourdeurs, l’intérêt principal de l’ensemble est qu’il est adapté du livre-témoignage du jeune homme interprété par Hegdes. Tout cela est donc bien réel, le plus hallucinant étant que la plupart des états américains autorisent encore ces thérapies de conversion, sans parler de dizaines de pays à travers le monde. Forcément, certaines scènes sont très fortes. Malgré le chemin parcouru, il reste encore du boulot, entre religions et homophobie, pour faire avancer les choses et changer les mentalités ! Ce film témoin, à la limite du documentaire d’une Amérique prude et fermée d’esprit, est porteur d’un message fort et important : l’orientation sexuelle n’est pas un choix et ne peut être changée ou guérie. La chose qu’on peut faire, c’est l’accepter et s’y adapter. 

Pour conclure, « Boy Erased » est un film qui se distingue par ses quelques scènes fortes et troublantes et des solides performances de ses comédiens.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14,5/20

Bande-annonce :

3 commentaires

  1. J’ai vu ce film hier au ciné, et j’ai énormément aimé ! 🙂 Moi, qui suis une grande défenseuse de la communauté LGBT+, je me devais de voir ce film, qui parle de l’existence de ces choses que je déteste : les camps de conversion !
    Voir que ce genre de camps existe toujours (environs 36, rien qu’aux Etats-Unis !), je trouve ça horrible, car ce n’est pas un choix d’être hétérosexuelles, homosexuelles, bi-sexuelles ou autres, c’est ce que l’on est !
    Pour moi, les personnes de la communauté LGBT+ sont comme n’importe quel hétéro : se sont des personnes qui ont le droit d’aimer qui ils veulent !
    Un très beau film, qui dénonce les travers de ce genre de camps que j’exècre au plus haut point ! Un film à voir pour sensibiliser les personnes sur les travers de notre société envers la communauté LGBT+ ! ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s