Là-haut

Synopsis :

Des studios Disney-Pixar arrive la comédie d’aventure «Up», qui suit un vendeur de ballons de 78 ans, Carl Fredricksen (doublé par Charles Aznavour), au moment où il réalise enfin le rêve de sa vie. Son désir de vivre une grande aventure le pousse à attacher des milliers de ballons à sa maison pour s’envoler vers les régions sauvages de l’Amérique du Sud. Mais il s’aperçoit trop tard de la présence d’un colis ayant la forme de son pire cauchemar : Russell, un jeune explorateur de 8 ans un peu trop optimiste, l’accompagnera dans son voyage.

19044024.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le saviez-vous ? :

  • On sait que les studios Pixar nous sortent souvent des bombes de films qui sont cultes et qui nous emportent dans nos coeurs et c’est le cas avec cette nouvelle pépite qui date de 2009.
  • Ce nouveau film d’animation, qui a révolutionné le Festival de Cannes en 2009 a été le premier film qui a eu l’immense honneur d’être retenu pour faire l’ouverture du plus célèbre des festivals cinéphiles.
  • De plus, il a remporté l’Oscar du meilleur film d’animation.

Ma critique :

Déjà, les dix premières minutes font de ce film un pure chef d’œuvre de l’animation ! En faisant preuve d’humilité tout en repoussant ses limites technologiques et scénaristiques à chaque nouveau long-métrage,le studio est la référence mondiale du genre.« Là-haut » ne déroge pas à la règle. Niveau animation, il a l’odeur d’un Pixar, la saveur d’un Pixar et c’est un Pixar. C’est vraiment bien fait, les images sont colorées, l’animation est fluide et les personnages très bien modélisés. Ceci dit, le film a ajouté à l’équations des plans séquences très cinématographiques, surtout au début afin de bien raconter tout l’amour qui unit Ellie et Carl. Les auteurs ont donné une attention toute particulière à cette séquence et cela se ressent. Il s’agit du film le plus poétique, émouvant et surtout mature de Pixar. Offrant une réflexion sur les regrets, la peur de la mort, le deuil, la recherche d’une figure paternelle, l’amour ou encore la quête du bonheur, Là-Haut est une oeuvre grandiose !

19117725.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les personnages sont tous aboutis, le vieux Carl et le jeune Russell sont complémentaires mais tout aussi pugnaces face à l’aventure qui s’ouvre à eux. Quant à Kevin, l’oiseau multicolore et Doug le chien « parlant », ils sont absolument hilarants. Charles Aznavour a fait un travail absolument extraordinaire en doublant le personnage principal.

On retrouve Michael Giacchino, auteur de certaines bandes originales d’autres Pixar. Toutefois, c’est surement ici où il nous livre l’une de ses plus belles BO. A l’inverse de certaines BO, ici il n’y a pas que le thème principal qui est très réussi ou mémorable, mais également les autres morceaux. Alliant musique rythmée et touchante, on ne reste pas indifférent ! Rarement un film d’animation ne m’avait autant touché, on passe par tout les sentiments et l’émotion est au rendez-vous. Graphiquement c’est du top niveau et Pixar malgré leurs nombreuses réussite parviennent toujours à nous étonner. Intelligence, émotion, beauté difficile de faire le moindre reproche sur cette pépite de l’animation, impossible de passer à côté de ce chef d’œuvre ! 

Pour conclure, « Là-haut » est une époustouflante bombe cinématographique qui est d’une drôlerie et d’une profondeur rares et c’est prodigieux. Un nouveau chef-d’oeuvre du cinéma d’animation !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s