La Belle et La Bête

Synopsis :

1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné (André Dussolier) doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux, se trouve Belle (Léa Seydoux), la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête (Vincent Cassel) qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.

375562.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Léa Seydoux & Vincent Cassel

Le saviez-vous ? :

  • Il y a quatre ans sortait la neuvième adaptation du célèbre conte au cinéma par le réalisateur Christophe Gans, réputé pour son célèbre film « Le Pacte des Loups ». De plus, c’était le film français le plus attendu de l’année pour plusieurs raisons dont son budget de 35 millions d’euros.
  • Il faut savoir que ce film est la neuvième adaptation de « La Belle et la Bête » puisque trois ans après, il y a eu la version américaine de Bill Condon avec Emma Watson.

Ma critique :

Chaque décor est soigné avec une extrême précision au détail. J’ai été bluffé par les costumes, très colorés, les paysages semblent si réels, et pourtant tout est réalisé sur fond vert. Le film nous permet de rêver de ce monde, d’un port majestueux, de campagne bucolique, de forêt menaçante. Les effets spéciaux sont extrêmement réussis et c’est vraiment admirable de voir un film français aussi bien réussi graphiquement. J’ai également beaucoup apprécié la mise en scène de Christophe Gans que je trouve extrêmement ingénieuse puisqu’il y a de très bonnes idées comme les transitions pour passer du livre racontant l’histoire à l’histoire elle-même ou le passage dans les flash-back à travers le miroir.

033168.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Audrey Lamy & Sara Giraudeau

Le coeur de l’histoire est le personnage de Belle, incarnée par la belle Léa Seydoux, elle incarne avec sa beauté et son innocence cette jeune fille inexpérimentée. De son côté, Vincent Cassel incarne La Bête d’une manière assez impressionnante et se présente comme une créature qui suscite la peur mais aussi le respect. André Dussolier est assez convaincant dans son rôle du père protecteur de Belle tandis que les soeurs de celle-ci, incarnées par Audrey Lamy et Sara Giraudeau apportent de l’humour au récit mais je trouve qu’elles amènent un peu de la caricature…

Généralement, lorsqu’on va voir un film sur ce célèbre conte, on veut avant tout une histoire d’amour construite et crédible. Si vous voulez voir ce film juste pour ça, passez votre chemin ! J’ai rarement vu une relation amoureuse aussi mal faite que celle dans ce film ! Il est vraiment dommage que la romance est délaissée dans le film… J’ai eu l’impression que le réalisateur ne s’est pas intéressée à ce lien entre les deux protagonistes mais il s’est plus concentré sur le passé de La Bête et les scènes d’actions. Du coup, les scènes entre La Bête et La Belle sont assez bâclées et même inachevées puisqu’ils ont que 3 ou 4 scènes en commun…

Pour conclure, « La Belle et la Bête » est une adaptation plus proche du roman original que celle de Disney. C’est un conte envoûtant par ses décors, ses costumes et ses effets spéciaux très réussis mais une romance extrêmement bâclée…

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

3 commentaires

  1. Ce film m’a plutôt bien plu. Je ne me souviens pas de tout les détails, parce que je l’ai vu il y a un petit temps déjà, mais je trouvais l’histoire assez sympa. C’est vrai que la romance n’est pas des plus réussies, mais il faut voir quel était le but du réalisateur, mais si on me dit « La belle et la Bête », je pense directement a une romance.

    Une des seules choses dont je me souviens qui m’a marquée, c’est les petits bestioles. Mélange entre chien et lapin. Je les ai trouvée vraiment très mignonne. ( je me souviens quand-même de l’histoire, mais c’est ce dont je me souviens le mieux)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s