La Forme de l’eau

Synopsis :

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa (Sally Hawkins) mène une existence solidaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda (Octavia Spencer) découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

565721.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Doug Jones & Sally Hawkins

Le saviez-vous ? :

  • « La Forme de l’eau » est le film événement de ce début d’année. Lauréat du Lion d’Or lors de la 74ème Mostra de Venise, de 2 Golden Globes et grand gagnant des Oscars 2018 avec 4 récompenses dont l’Oscar du meilleur film, ce film a suscité un grand engouement pour les cinéphiles y compris moi-même puisque j’ai vu ce film deux fois ; l’une, avec un ami de longue date ; et l’autre avec mes parents.
  • On le doit au réalisateur Guillermo Del Toro, réalisateur mexicain, aimant les monstres et aime nous raconter des contes initiatiques. De plus, ce qui est très important, il est de leur côté !

Ma critique :

Sur fond de Guerre Froide, c’est un très beau conte fantastique qui évoque une romance impossible entre deux êtres en apparence diamétralement opposés mais qui sauront se retrouver l’un dans l’autre à travers leurs similitudes, leur solitude. En décrivant l’Amérique des années 60, le cinéaste nous livre un de ses meilleurs films et poétiques grâce à une mise en scène absolument élégante et somptueuse, allié à une photographie magnifique, une atmosphère qui oscille entre « Amélie Poulain » et « L’Etrange créature du lac noir ». Puis, une créature centrale au récit, douée d’une humanité et d’une sensibilité rare, là où l’homme est dépeint comme le véritable monstre. Il s’agit du premier film de son réalisateur qui évoque des thèmes adultes : l’amour, le sexe, la peur de l’autre, l’intolérance, le ségrégationnisme racial et homosexuel aux Etats-Unis à cette époque. C’est un film d’une beauté rare qui m’a laissé sans voix avec la musique sublime, composée par l’excellent Alexandre Desplat et colle parfaitement à l’ambiance du film. Comme tous les autres long-métrages du réalisateur, ce film est une pépite au niveau de la technique !

0437101.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Michael Shannon, Sally Hawkins & Octavia Spencer

Le casting est vraiment remarquable : le cinéaste a écrit le rôle d’Elisa uniquement pour l’excellente Sally Hawkins et elle se démarque en héroïne romantique absolue. Ses regards et ses gestes sont vraiment intenses tout au long du film et cette actrice m’a vraiment scotché ! Doug Jones qui incarne la créature, est excellent puisque son jeu se repose uniquement sur le physique et parvient à retranscrire parfaitement ses émotions malgré les artifices qui le recouvrent. Il faut tout de même avouer que c’est une des plus belles créatures de cinéma que j’ai vu ; tout ce qui est costumes et maquillages est vraiment somptueux. Encore une fois, Michael Shannon, l’antagoniste du film, est parfaitement à son aise dans ce genre de rôles, donnant corps à un salaud définitif. Les autres seconds rôles sont également parfaits ; de Richard Jenkins qui est parfait et touchant dans le rôle du voisin homosexuel solitaire et d’Octavia Spencer qui fait preuve d’une justesse folle en collègue solidaire à la grande gueule tandis que Michael Stulhbarg est étourdissant en espion Soviétique.

L’histoire nous montre la relation qui va se créer entre Elisa et la créature. J’avais peur qu’elle soit amenée de manière un peu irréaliste, mais au final elle est bien amenée, et de façon crescendo. Cette relation montre que même si nous sommes différents, nous ne sommes pas seuls, et ce même si les autres ne partagent pas les mêmes différences que nous. Certains passages sont tournés avec une petite pointe d’humour ce qui permet de nous faire sourire, faisant oublier un court instant l’ambiance assez glauque et pesante du film. Honnêtement, j’ai été émerveillé par la scène d’ouverture et les cinq dernières minutes d’une beauté folle !!!!

Pour conclure, « La Forme de l’eau » est une histoire absolument touchante, qui certes n’est peut-être pas extrêmement originale dans son déroulé, mais qui est contée avec un tel amour, une telle maîtrise et une telle simplicité. Un très grand film !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

2 commentaires

  1. Ce film est juste magnifique. Du début à la fin. Très belle histoire, un peu degueu, surtout les doigts 😅😭, mais les musiques sont sublimes. Le film me tentait vraiment beaucoup, surtout qu’il y avait Sally Hawkins que j’aime beaucoup! Je suis allé voir ce film au ciné et vraiment je le recommande à tous

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s