120 battements par minute

Synopsis :

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan (Arnaud Valois) va être bouleversé par la radicalité de Sean (Nahuel Perez Biscayart).

577867.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Nahuel Perez Biscayart

Le saviez-vous ? :

  • « 120 battements par minute » est le film qui a bouleversé la critique, les festivaliers et le jury au début de la 70ème édition du Festival de Cannes 2017, et qui mérite amplement son Grand Prix. C’est d’ailleurs avec beaucoup d’émotion que Pedro Almodovar l’avait évoqué lors de sa conférence de presse du jury du festival. Il a déclaré « J’ai adoré 120 battements par minute. Je ne peux pas être plus touché par ce film. C’est un jury démocratique. Et je suis 1/9ème seulement. Campillo raconte l’histoire de héros qui ont sauvé de nombreuses vies. Nous avons pris conscience de cela. » 
  • Il faut savoir que Campillo a vécu ces années-là avec Act Up, il a coécrit le scénario du film avec Philippe Mangelot qui fut le Président de l’Act Up à la fin des années 90.
  • C’est également un des grands vainqueurs des Césars l’année dernière qui a remporté le meilleur film, le meilleur espoir masculin..

Ma critique :

J’ai rarement été bouleversé par un film, bouleversé par la puissance dégagée des images, de la mise en scène coup de poing et par cette capacité de nous éveiller à ce problème de société, trop longtemps laissé dans l’ombre. Le film s’attache à nous raconter à la fois la grande Histoire et celle deux personnages. Celle d’Act Up se heurtant aux groupes pharmaceutiques, essayant d’alerter l’opinion publique et le gouvernement insensible à sa cause. Et, celle de l’histoire d’amour entre Nathan et Sean. Deux manières de combattre la mort. La première est racontée avec une telle précision qu’on croirait voir un documentaire sur Act Up. La seconde est esquissée comme un beau tableau. L’une domine tout le début du film avant que la seconde ne prenne une place grandissante, le film se focalisant de plus en plus dans l’intime même si le combat est toujours présent, en arrière-plan. Tout au long du film, on va suivre les réunions hebdomadaires d’Act Up survoltés et leurs actions radicales pour faire passer un message au travers des politiques et des laboratoires, la plupart au détriment de leur santé.

3148147.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Arnaud Valois & Adèle Haenel

« 120 battements par minute » est aussi la formidable réalisation et le montage d’un homme passionné (Robin Campillo) qui a mis ses souvenirs au service de la fiction. C’est également la découverte pour le grand public une troupe d’acteurs formidables. Arnaud Valois et Nahuel Perez Biscayart (qui a remporté le César du meilleur espoir masculin) sont tous les deux impressionnants de force, d’intensité, de justesse. Ils rendent leurs personnages furieusement vivants et tellement attachants. Adèle Haenel impose sa colère avec force, totalement imprégnée par son rôle et nous prouve une nouvelle fois qu’elle est une des actrices les plus intéressantes du cinéma français.

La dernière partie du film, poignante, ne tombe jamais dans le pathos. Campillo raconte avec pudeur les derniers sursauts de vie, puis la mort et le deuil. Ce que j’ai adoré dans ce film, c’est que le réalisateur réalise un film universel, transpirant la fougue et la vie dont chaque dialogue, chaque seconde, chaque plan palpitent d’une urgence absolue A l’image de sa réalisation, nerveuse, énergétique et effrénée, qui ne nous laisse pas le temps de respirer. Avec sa musique exaltant la vie. Ses images très fortes, comme ces corps allongés sur le sol de Paris symbolisant les défunts, des corps que la caméra tourbillonne comme si elle filmait un ballet funèbre. Sa poésie aussi. Un film jalonné de moments d’une telle grâce et d’images fortes qu’on est marqués à vie.

Pour conclure, « 120 battements par minute » est un film d’une brûlante actualité, d’un rappel pour les jeunes qui n’ont pas vécu ces années terribles, qui rend magnifiquement hommage à ces combattants. Une beauté cinématographique exceptionnelle et surtout un très grand film ! Un chef-d’oeuvre qui marquera l’histoire du cinéma !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s