3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance

Synopsis :

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes (Frances McDormand) prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police (Woody Harrelson) sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

359049.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Frances McDormand

Le saviez-vous ? :

  • L’année 2018 commence sur les chapeaux de roues concernant le cinéma ! On n’aura pas attendu longtemps pour nous livrer un grand film et c’est bien entendu à « 3 Billboards » que revient cet honneur.
  • Grand vainqueur des Golden Globes et un des favoris aux prochains Oscars, c’est un film auquel j’ai attendu avec une grande impatience !

Ma critique :

Martin McDonagh propose une histoire passionnante avec une intrigue élaborée avec beaucoup de maîtrise contenant une immense portée dramatique et politique. Pendant 2 heures, je ne savais pas à quoi m’attendre puisque ce film ne cesse de nous surprendre, j’ai éclaté de rire puis la scène suivante est à glacer le sang par sa violence ! Le film emprunte les codes au drame, au polar en passant par la comédie, par le thriller et le film de genre, pour adopter une forme spectaculaire. J’ai jamais vu une aisance tant le réalisateur alterne le drame et la comédie, puisque certains passages sont vraiment hilarants mais n’annulent jamais la tension dramatique.

181898.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Woody Harrelson & Sam Rockwell

Tous les personnages sont attachants et ceux, sans aucune exception, des personnages qui, malgré leurs actes douteux, restent avant tout des personnages très humains dont les erreurs qu’ils commettent ne font que renforcer l’affection que l’on a pour eux. Frances McDormand est époustouflante et je dois dire que son rôle est d’une richesse parfaitement savoureuse. L’actrice est d’une sincérité folle, ne surjouant rien, laissant parler sa détresse, sa tristesse, sa colère aussi bien dans ses répliques assassines que dans ses silences, ses regards qui en disent tellement, elle a remporté son deuxième Oscar de la meilleure actrice. Face à elle, Sam Rockwell trouve un rôle complexe à la trajectoire particulièrement intéressante qui a remporté le Golden Globe et l’Oscar du meilleur second rôle. L’excellent Woody Harrelson, également nommé à l’Oscar, livre une composition inattendue dans un registre inattendu.

C’est une histoire d’une rare intensité et tous les personnages sont saisissants d’humanité. A travers le deuil de cette mère qui cherche à trouver des réponses sur le viol et le meurtre de sa fille, McDonagh dresse un portrait empli de finesse d’une Amérique boursouflée par la violence et le doute qui perd doucement mais surement l’étoffe de ses convictions. Un pays qui ne sait plus qui il est ou ce qu’il est supposé être et qui se réfugie dans les extrémités de ses actes et de sa haine pour se prouver qu’il peut encore exister. Les scènes s’enchaînent à une grande vitesse avec des dialogues absolument jubilatoires, piquants et saisissants. Honnêtement, c’est une des plus belles fins de cinéma que j’ai vu sur grand écran !

Pour conclure, « 3 Billboards, Les Panneaux de la vengance » est un long-métrage qui vaut le détour par la qualité de son scénario, ses dialogues piquants, son humour décapant et des acteurs irréprochables. Du très grand cinéma !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s