American Bluff

Synopsis :

Entre fiction et réalité, AMERICAN BLUFF nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70. Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld (Christian Bale), et sa belle complice, Sydney Prosser (Amy Adams), se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso (Bradley Cooper), de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito (Jeremy Renner). Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn (Jennifer Lawrence), pourrait bien tous les conduire à leur perte…

21058180_20131115121006172.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Christian Bale, Amy Adams & Bradley Cooper

Le saviez-vous ? :

  • David O’Russell est un des réalisateurs les plus intéressants d’Hollywood. Bien qu’ayant commencé sa carrière dans le cinéma il y a quelques années, c’est véritablement en 2010 qu’elle explose avec le succès critique et commercial du film « Fighter » qui racontait l’histoire de deux frères boxeurs (Christian Bale et Mark Wahlberg).
  • Le film a remporté 3 Golden Globes dont celui de la meilleure comédie, la meilleure actrice pour Amy Adams et du meilleur second rôle pour Jennifer Lawrence.

Ma critique :

Ayant reçu 3 Golden Globes en 2014 grâce aux interprétations des acteurs, « American Bluff » est un film américain qui m’a beaucoup intrigué. Chaque nouveau film de David O.Russell attire l’attention des cinéphiles parce que ce dernier s’est forgé d’une solide réputation. C’est un film ambitieux qui m’a beaucoup séduit puisque l’histoire est librement inspirée de l’affaire « Abscam », une opération du FBI afin d’arrêter des politiciens corrompus dans les années 70. Mais cette inscription dans l’histoire est très vite écartée pour laisser place à toute la trame dramatique du réalisateur. J’ai adoré l’ambiance de la fin des années 70 qui règne pendant tout le film, grâce au décor, mais surtout au look soigné des personnages, avec certains détails kitsch délibérés, afin d’insister sur cet aspect d’apparence. La musique est également excellente avec des tubes de Duke Ellington.

21058179_2013111512100586.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Jennifer Lawrence

Pendant 2h18, les scènes s’enchaînent et porté par des acteurs au sommet. Comme à son habitude, Christian Bale s’est totalement investi dans son personnage, n’hésitant pas à prendre 20 kilos de plus pour ce rôle. Il offre une performance tout en dérision. Bradley Cooper est assez convaincant dans son rôle d’agent avide de gloire. Jeremy Renner m’a beaucoup surpris, le comédien se montre très crédible et très à l’aise dans son rôle de politicien véreux. Jennifer Lawrence a encore une fois remporté le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle d’épouse hystérique et tourmentée par son mari, elle est vraiment incroyable mais la grande gagnante de ce film est Amy Adams ! A la fois sexy et glamour, et qui n’avait pas encore jamais dévoilé autant de sex appeal. Elle tire véritablement son épingle du jeu et à chacune de ses scènes, elle est vraiment remarquable et éclipse presque ses partenaires de jeu. J’ai également beaucoup aimé la scène avec De Niro qui est vraiment jubilatoire !

C’est un film qui divertit jusqu’au bout avec un rythme qui m’a tenu en haleine, et des moments de suspense, surtout lorsque la mafia se mêle à ce complot imaginé par le FBI et le couple d’escrocs qui ne peut qu’obéir. Le tout est enrichi par la dimension psychologique des personnages qui sont tous passionnés. Le bluff est au centre de l’intrigue, les personnages portant tous des masques, même entre eux. Toutefois, l’amitié avec l’homme politique, force Irving à se confronter à lui-même, , rendant cette vie d’apparences difficile à supporter. Au final, on se demande: qui arnaque qui? Le doute subsiste même dans la relation du couple perturbée par l’épouse toujours présente qui s’accroche malgré un mariage malheureux, et l’agent du FBI attiré par le mode de vie des arnaqueurs, et séduit par la sublime Sydney.

Pour conclure, « American Bluff » est un film assez brillant, servi par des dialogues incisifs, un scénario captivant et des acteurs excellents. Un excellent film d’arnaque qui se joue des codes du genre. 

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s