Divines

Synopsis :

Dans un ghetto où se côtoient trafics et religion, Dounia (Oulaya Amamra) a soif de pouvoir et de réussite. Soutenue par Maimouna (Déborah Lukumuena), sa meilleure amie, elle décide de suivre les traces de Rebecca (Jisca Kalvanda), une dealeuse respectée. Sa rencontre avec Djigui (Kevin Mischel), un jeune danseur troublant de sensualité, va bouleverser son quotidien.

514346.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Oulaya Amamra

Le saviez-vous ? :

  • La réalisatrice Houda Benyamina a eu un parcours assez mouvementé et pas comme les autres. Elle a tout d’abord passé un CAP Coiffure puis s’est trouvée une passion pour le cinéma, a repassé son BAC et a suivi des cours de comédies.
  • Pour son premier long-métrage, elle s’est inspirée des émeutes qui ont eu lieu dans la banlieue de Paris en 2005 et a refoulée en elle une colère.
  • Le film a remporta la Caméra d’Or au Festival de Cannes ainsi que le César du meilleur espoir féminin pour la jeune Oulaya Amamra.

Ma critique :

La caméra d’or à Cannes 2016 promettait une belle énergie et la naissance de jeunes talents, puis, on se rappelle tous du discours survolté de la réalisatrice à Cannes recevant sa Caméra d’or. Elle nous avait touchés, amusés, énervés aussi un peu à ne plus vouloir se taire mais au final elle avait communiqué une joie débordante. Ce film est extrêmement bien construit, pouvant communiquer des sentiments très différents en l’espace de peu de temps. J’ai trouvé le scénario très cohérent et assez malin, permettant de développer justement les thématiques abordées tout en laissant un temps nécessaire pour cerner et comprendre les différents personnages et leurs relations. De plus, il mélange habilement les genres, de la comédie au drame, en passant par le simili-documentaire, le film de genre et la comédie romantique.

342410.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Oulaya Amamra & Déborah Lukumuena

Les actrices sont de surcroit exceptionnelles et Oulaya Amamra est clairement la révélation de 2016 elle est exceptionnelle dans son rôle ! Retenez bien ce nom puisqu’elle est la soeur de la réalisatrice ! Les seconds rôles sont également très bons, notamment la jeune Déborah Lukumuena qui est formidable dans le rôle de la meilleure amie et ces deux jeunes actrices n’ont pas volé leurs prix aux Césars 2017.

La réalisatrice aime ses personnages et les filme avec une énergie folle qu’on peine à trouver sur grand écran actuellement. La Caméra d’Or à Cannes est amplement méritée tant ses images virevoltent au diapason de ses héroïnes. De plus, c’est également un film féministe à mes yeux car la cinéaste  a voulu ici montrer que la femme n’est pas une victime par nature, mais une battante capable de gérer aussi bien et même mieux qu’un homme un business de drogues. On voit à travers Dounia notamment la volonté de faire bouger les choses. C’est un concentré de moments très forts. On ne compte donc plus les scènes puissantes, mais on retient surtout les 15 dernières minutes qui vous glacent le sang !!

Pour conclure, « Divines » est un vrai choc cinématographique époustouflant, remuant et saisissant. Du cinéma puissant et intense !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 19/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s