Cake

Synopsis :

Claire Bennett (Jennifer Aniston) va mal. Il n’y a qu’à voir ses cicatrices et ses grimaces de douleur dès qu’elle fait un geste pour comprendre qu’elle souffre physiquement. Elle ne parvient guère mieux à dissimuler son mal-être affectif. Cassante et parfois même insultante, Claire cède à l’agressivité et à la colère avec tous ceux qui l’approchent. Son mari et ses amis ont pris leurs distances avec elle, et même son groupe de soutien l’a rejetée. Profondément seule, Claire ne peut plus compter que sur la présence de sa femme de ménage Silvana (Adriana Barraza), qui supporte difficilement de voir sa patronne accro à l’alcool et aux tranquillisants. Mais le suicide de Nina (Anna Kendrick), qui faisait partie de son groupe de soutien, déclenche chez Claire une nouvelle fixation. Tout en s’intéressant à la disparition de cette femme qu’elle connaissait à peine, Claire en vient à s’interroger sur la frontière ténue entre vie et mort, abandon et souffrance, danger et salut. Tandis qu’elle se rapproche du mari de Nina (Sam Worthington) et de leur fils, Claire trouvera peut-être un peu de réconfort…

175592.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Jennifer Aniston

Le saviez-vous ? :

  • Lorsque Jennifer Aniston joue dans un film, on s’attend à des comédies légères et sympathiques mais en 2014, elle a surpris tout le monde en faisant un virage à 180 degrés pour son premier rôle dramatique. Également productrice, on sent qu’elle s’est beaucoup investie.
  • Contrairement à ses  précédents rôles où elle apparaissait la plupart du temps sous son plus beau jour, ce film offre à la comédienne une nouvelle voie cinématographique plus sombre. Le personnage de Claire Bennett lui a ainsi offert la possibilité d’apparaître pour la première fois au naturel, sans maquillage, à l’exception bien sûr de sa fausse cicatrice au visage.

Ma critique :

Si le film avait un grand potentiel, le scénario souffre d’un manque d’épaisseur et d’intensité dramatique.. Les personnages n’ont aucune épaisseur  et cela se fait rapidement ressentir. Le scénario ouvre des portes, sans véritablement les refermer. Le long métrage finit par se transformer en mélo, prévisible. La réalisation est sans relief. Malheureusement, je dois dire que le synopsis est vraiment à l’image du film, à savoir brouillon et assez flou par moments ! Le film bénéficie tout de même de quelques temps forts, et les dialogues ne manquent pas de crédibilité.

178619.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
Jennifer Aniston & Chris Messina

Jennifer Aniston est remarquable dans le rôle de cette mère en souffrance, elle va jusqu’au bout de sa performance avec beaucoup de brio, démontrant à la perfection qu’une actrice habituée aux films comiques a la capacité de montrer autre chose. Les seconds rôles sont vraiment biens avec Felicity HuffmanAnna KendrickSam Worthington et Adriana Barraza mais leurs personnages manque réellement d’épaisseur…

Il manque surtout une émotion qui ne surviendra que dans les toutes dernières minutes, trop tard donc. Au moins, le pathos est évité ! Nous ne sommes pas face à un grand film, on ne peut le cacher mais ça n’est pas aussi faible et mauvais que ça, j’ai su rester devant cette histoire sans pour autant m’ennuyer, c’est plutôt simple et loin d’être aussi fort que ça le voudrait mais ce n’est pas non plus un gros ratage…

Pour conclure, « Cake » possède une mise en scène et un scénario vide et brouillon mais on retiendra surtout la performance assez remarquable de Jennifer Aniston !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 12/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s