Rock’n Roll

Guillaume Canet (Guillaume Canet), 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans (Camille Rowe) va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion (Marion Cotillard), son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

286972.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Après l’échec de « Blood Ties »Guillaume Canet avait décidé de faire un break afin de se ressourcer et il est revenu en pleine forme l’année dernière avec cette comédie que je trouve excellente. Pendant l’écriture de son film, il a dû se confronter à l’exercice de l’auto dérision.

Ce film offre une incursion dans l’auto-fiction parodique et aborde entre délire et dérision la crise de la quarantaine chez une star de cinéma. Et jusqu’à ce point, il fallait oser pousser la satire dans de telles extrémités et le mieux du mieux, c’est que c’est franchement réussi… Mettre sa propre vie, sa propre existence sous les feux de la rampe était un pari original et un exercice périlleux, mais Guillaume Canet le fait avec intelligence, en s’égratignant même avec une certaine cruauté qui surprend, dérange presque pour nous réjouir et en rire mais plutôt jaune… Les dialogues sont pleins de références, souvent drôles, et surtout très bien écrits.

085860.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le récit s’intéresse à la pseudo crise de la quarantaine et à une ringardisation supposée, prémices à un changement radical chez Guillaume Canet, pour notre plus grande surprise. De son côté, Marion Cotillard est absolument irrésistible en star au naturel, cultivant ses légumes au milieu du salon et tellement plongée dans son rôle qu’elle ne parle plus que québécois avec un talent et un humour qui mérite le détour. Les seconds rôles sont également hilarants, de Johnny Hallyday dans une scène mythique, en passant par Kev Adams, Gilles Lellouche ou par Yvan Attal.

Mais au milieu des rires, il y a aussi une réflexion intéressante sur l’âge, l’apparence physique et la normalité des stars de cinéma. La majeur partie du film est réaliste et débouche tout d’un coup dans un tournant absurde et invraisemblable, revisitant totalement l’origine de son envie de faire un film sur sa vie. C’est un gros délire assumé ! Je trouve qu’il y a quelques baissent de régime mais une grande intelligence de fond et un humour décapant qui offre quelques rires bien sentis et des scènes d’anthologie particulièrement savoureuses.

Pour conclure, « Rock’n Roll » est une comédie intelligente où le cocktail entre la tendresse et l’auto-dérision est extrêmement savoureux et assumé !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s