Les Proies

En pleine guerre de Sécession, dans le Sud profond, les pensionnaires d’un internat de jeunes filles, dirigé par Miss Martha (Nicole Kidman), recueillent un soldat blessé (Colin Farrell) du camp adverse. Alors qu’elles lui offrent refuge et pansent ses plaies, l’atmosphère se charge de tensions sexuelles et de dangereuses rivalités éclatent. Jusqu’à ce que des événements inattendus ne fassent voler en éclats interdits et tabous.

The Beguiled

Le retour de Sofia Coppola derrière la caméra après le décevant « The Bling Ring », sorti en 2013, se faisait grandement attendre et l’attente n’a fait qu’augmenter suite aux différentes critiques sorties au moment du Festival de Cannes 2017 notamment le jeu des actrices et son Prix de la mise en scène lors de la Cérémonie de clôture. N’ayant pas lu le livre de Thomas P.Cullinan, j’ai vu l’adaptation de Don Siegel en 1971 avec Clint Eastwood dans le rôle titre..

Au premier abord, on peut se demander où le film va nous emmener, est-ce que cela va être une sorte de film à l’eau de rose ? Cependant, la surprise est grande…Néanmoins, avec ce film, la cinéaste Coppola traite à nouveau de thèmes qui lui sont chers : la communauté et les femmes qui se transforment. La réalisation est vraiment sublime, chaque mouvement de caméra contribue à l’immersion du spectateur. Je retrouve également un côté du premier long-métrage de la réalisatrice : « Virgin Suicides ». La photographie est irréprochable et chaque plan est d’une beauté inouïe et c’est une classe indéniable. Les décors sont ainsi magnifiquement mis en valeur et l’immersion de cette période trouble et sombre des États-Unis est totale : les costumes sont également impeccables et me rappelle le film d’Alejandro Aménabar « Les Autres », avec également Nicole Kidman. La musique du film, qu’elle soit réalisées par Phoenix ou qu’il s’agisse de chansons d’époques est à chaque fois placée à des moments stratégiques. Le scénario est lent mais parfaitement bien écrit.

030258.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Je salue également le travail fait du côté des personnages et des acteurs. Nicole Kidman est magistrale et domine le film de la tête et des épaules, bluffante à chaque instant du film, elle ne cesse de m’impressionner par sa palette de jeu. Colin Farrell est excellent dans le rôle du Caporal John McBurney, il est assez séduisant même s’il n’arrive pas à la hauteur de Clint Eastwood. Kirsten Dunst et Elle Fanning (habituées au cinéma de la réalisatrice) sont très bonnes également. Quand aux autres membres du casting, je regrette que les plus jeunes filles de cette maison soient les moins convaincantes.

On monte progressivement en tension jusqu’au moment final. Elle est d’ailleurs palpable entre plusieurs personnages. Il faut quand même avouer que la deuxième partie du film se révèle plus perverse et plus intéressante mais la réalisatrice ne parvient jamais à nous impliquer totalement dans ce qui se déroule à l’écran. Je note que la fin nous amène surtout à nous demander qui était vraiment la proie dans toute cette histoire

Pour conclure, « Les Proies » signe le retour de Sofia Coppola grâce à une magnifique photographie et porté par des actrices sublimes à fleur de peau dans une ambiance sexuelle et unique !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15,5/20

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s