Mandela : Un long chemin vers la liberté

Né et élevé à la campagne, dans la famille royale des Thembus, Nelson Mandela (Idris Elba) gagne Johannesburg où il va ouvrir le premier cabinet d’avocats noirs et devenir un des leaders de l’ANC. Son arrestation le sépare de Winnie (Naomie Harris), l’amour de sa vie qui le soutiendra pendant ses longues années de captivité et deviendra à son tour une des figures actives de l’ANC. À travers la clandestinité, la lutte armée, la prison, sa vie se confond plus que jamais avec son combat pour la liberté, lui conférant peu à peu une dimension mythique, faisant de lui l’homme clef pour sortir son pays, l’Afrique du Sud, de l’impasse où l’ont enfermé quarante ans d’apartheid. Il sera le premier Président de la République d’Afrique du Sud élu démocratiquement.

21046711_20131004093725484.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

A l’occasion du centenaire de l’anniversaire du grand Nelson Mandela et cinq ans après son décès, il était temps pour moi de vous parler de ce film : « Mandela – Un long chemin vers la liberté » réalisé par le cinéaste britannique Justin Chadwick qui met en scène l’adaptation autobiographique de Mandela, retraçant son enfance, sa carrière politique et ses luttes contre l’apartheid et ses années de prison.

Ce film permet de mettre à l’honneur un grand personnage, dans un pays qui a son histoire, sa culture et surtout dirigé par un homme aux idéaux pourtant sensés être universels. La réalisation n’est ni transcendante ni innovante mais au final, on se dira qu’on aurait bien aimé en voir encore plus. Le film retrace 70 ans d’une vie riche qu’il a fallu condenser en 2h20 à peine. Et c’est là le premier bémol, pour un tel destin 15-20 min en plus n’auraient pas été un scandale. En effet le scénario a des trous béants… L’enfance jusqu’à l’âge adulte (23 ans) est juste bâclée… Le parti-pris de ne donner aucune information contextuelle peut d’abord surprendre mais se justifie par la volonté du réalisateur de mettre en avant le parcours d’un homme et les conséquences à la fois personnelles et politiques de ses décisions.

21046719_20131004093805502.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le couple Mandela est magnifiquement incarné par Idris Elba et Naomie Harris. Le premier est un Mandela idéal, sans chercher le mimétisme, tout en justesse, juste un petit bémol au maquillage parfois trop cireux tandis que la seconde est une Winnie épatante, forte, à la fois touchante et rageuse. Leur interprétation n’est pas pour rien à la qualité d’ensemble du film !

La dimension pédagogique est bien présente tout de même, et la fin qui insiste bien sur les tractations avec le président, en vue de la libération de Mandela est vraiment riche d’enseignement ! Cependant, je trouve que le scénario se perd parfois dans des digressions peu utiles qui ne laissent pas la place à suffisamment d’exploration de thématiques cruciale, souvent effleurées ou non traitées en profondeur par manque de temps mais la deuxième partie du film est excellente.

Pour conclure, « Mandela – Un long chemin vers la liberté » est un assez bon film, porté par d’excellents interprètes mais il lui manquait un petit truc pour en faire un grand biopic.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s