Two Lovers

New York. Leonard (Joaquin Phoenix) hésite entre suivre son destin et épouser Sandra (Vinessa Shaw),la femme que ses parents lui ont choisi ou se rebeller et écouter ses sentiments pour sa nouvelle voisine, Michelle (Gwyneth Paltrow), belle et volage, dont il est tombé éperdument amoureux. Entre la raison et l’instinct, il va devoir faire le plus difficile des choix…

19001887.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Inspiré du roman de Fiodor Dostoïevski intitulé « Les Nuits blanches », le quatrième film de James Gray a été présenté en Sélection officielle en compétition, au Festival de Cannes en 2008. Même s’il est parti bredouille du Palmarès, c’est un très beau film qui a séduit les cinéphiles !

Gray livre un film très personnel ; à la fois réalisateur et scénariste il déploie amplement à la fois son point de vue et son talent. De plus, il atteint un sommet dans son art, où l’émotion s’y déploie de façon plus nue, infiniment plus bouleversante. La mise en scène se révèle encore plus précise, implacable et brillante que d’habitude, atteignant un degré d’intensité digne des plus grands. Le nœud scénaristique repose sur le dilemme universel entre l’amour-passion (ici rapproché de la destruction) et l’amour-raison.

18937473.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les acteurs sont tous d’une justesse et d’une force de conviction incroyable : Gwyneth Paltrow nous livre une merveilleuse interprétation, remarquable aussi tout comme Vinessa Shaw. Mais une mention spéciale à Joaquin Phoenix qui est juste saisissant et remarquable et c’est un de ses meilleurs rôles à la fois magnifique et intense.

Les dialogues, eux, ne se contentent pas d’illustrer les scènes, mais donnent continuellement de nouvelles précisions. Le travail accompli pour parvenir à un tel résultat se ressent très vite, tant le thème du dilemme amoureux est maitrisé avec brio. Ce qui fait vraiment la force de Two Lovers, c’est l’absence totale de clichés. Des histoires d’amour au cinéma on en a tous vus des centaines, pourtant le film nous donne l’impression de découvrir ce genre pour la première fois. Les personnages sont tellement authentiques, que l’on a du mal à se faire à l’idée qu’ils ne sont que fictifs.

Pour conclure, « Two Lovers » est un grand chef-d’oeuvre d’une justesse, d’une intensité et d’une émotion simple et rare, servi par des acteurs irréprochables. Une vraie claque cinématographique !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s