Prisoners

Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki (Jake Gyllenhaal) privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller (Hugh Jackman), le père d’Anna. Le suspect numéro 1 (Paul Dano) est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

21038117_20130909125514475.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

2 ans après le très remarqué « Incendies », le deuxième film du réalisateur canadien Denis Villeneuve était très attendu par les cinéphiles puisqu’à l’occasion de l’avant-première du film au Festival du film de Tellurdie, les critiques américaines ont largement salué le film !

Ce film fait partie de ceux qui  nous laisse littéralement scotché à notre siège pendant 2h30 sans qu’on s’en aperçoive ! Quelle ambiance, quelle tension que rien ne vient relâcher durant tout ce temps où le bien et le mal vont s’entremêler et perdre tous repères comme jamais ! Le scénario du film aborde le thème sensible de la disparition d’un enfant du point de vue des familles et d’un point de vue extérieur. Je trouve que le film pose des questions très difficiles sur ce que nous serions prêts à faire pour ceux que l’on aime tout en examinant les différentes réactions des habitants d’une petite ville face à un tel événement. Le réalisateur a choisit de prendre son temps en développant bien les personnages, ce qui fait qu’on s’attache à eux et en choisissant de très bon plans et une très belle image dans l’ensemble.

21036197_20130904173934268.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les acteurs sont tous sensationnels mais on retiendra surtout les interprétations habités de l’étrange Paul Dano dans un rôle torturé au sens propre comme au figuré, du charismatique Hugh Jackman, qui assure ici son meilleur rôle entre rage étouffé et détresse il est à la fois terrifiant et touchant mais la révélation du film reste néanmoins Jake Gyllenhaal qui non seulement hérite du personnage le plus réussi du film mais il contribue grandement à sa réussite car il lui attribue un aura étrange accentué par des tiques et un caractère froid et méthodique. Les seconds rôles sont également très convaincants notamment les excellents Melissa LeoViola Davis et Terrence Howard.

Le film est une véritable mise en abîme de l’âme humaine et de la morale religieuse qui ne ferra jamais d’entorse sur sa noirceur pour remuer le spectateur et en cela la fin du film est brillante, elle nous laisse dans le doute le plus total. Villeneuve évite la plupart des pièges même si il s’autorise parfois la violence gratuite et une morale un peu douteuse. D’ailleurs il bâtit son film sur un faux rythme grâce notamment à un montage millimétré qui fait parfois duré les scènes à l’extrême pour mettre la pression aux personnages et au spectateurs mais il crée aussi de l’émotion par l’attente et on comprend tout le désarroi des parents. La grande force du film proviendra aussi de la somptueuse photographie de Roger Deakins qui magnifie l’ambiance glauque et ténébreuse par ces nuances de gris et les scènes de nuits sont d’une obscurité envoûtante qui font parfois basculé le film dans l’onirisme.

Pour conclure, « Prisoners » est une oeuvre atypique et fascinante, qui remue tellement le spectateur qu’on ne peut être indifférents face au film. Du très bon cinéma !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 18/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s