Hippocrate

Benjamin (Vincent Lacoste) va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père (Jacques Gamblin), rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel (Reda Kateb), est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

122775.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le réalisateur Thomas Lilti s’est inspiré de son histoire personnelle pour ce film. Il fut en effet médecin et fils et de médecin, comme le personnage du film, Benjamin. Le tournage a eu lieu dans l’hôpital où Lilti pratiquait lorsqu’il était médecin. De plus, à partir de lundi prochain sur Canal + sera diffusée une série française, du même nom, avec Louise Bourgoin et Karim Leklou.

Pour moi, ce film a été une vraie révélation , tant ce film à l’esprit quasi documentaire est bien plus que ce qu’il parait ! Pour marquer le poids de l’hôpital sur la vie personnelle des médecins, l’action ne se passe presque que dans ce lieu. On est complètement happé par les enjeux mis en place à travers les doutes et les solutions du personnel qui diffèrent de l’un à l’autre, selon ses propres idées, sa propre philosophie. Toute la tension, tous les désaccords qui apparaissent au sein de l’équipe deviennent épidermiques et passionnants à suivre… On mesure ainsi les difficultés, les limites personnelles et matérielles de ces hommes qui se battent tant et plus pour le même but à atteindre sans compter… Plusieurs scènes sont ainsi terriblement efficaces comme les échanges musclés des uns et des autres, la montée de la colère de cette équipe à bout d’avoir si peu de moyens !

285970.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’interprétation de Vincent Lacoste fonctionne à merveille et cette année 2018 sera vraiment son année puisqu’il est à l’affiche de 3 supers films français et on le retrouvera aux Césars 2019. Reda Kateb est vraiment formidable dans le rôle d’Abdel, qui lui a valu le César du meilleur second rôle tandis que Jacques Gamblin est toujours parfait ! On souligne également les seconds rôles : Marianne Denicourt, Philippe Rebbot, Carole Franck, parce qu’ils sont parfaits dans leur rôle et que l’on a plaisir à les voir jouer.

Si le réalisateur n’oublie aucune des grandes problématiques actuelles, il n’en oublie pas de raconter une histoire, avec du suspense et de vrais nœuds dramatiques. Sans prétention, mais fait avec beaucoup de passion, le film fonctionne à merveille et parvient souvent à toucher. Le mélange fiction/réalité fonctionne à merveille et vient percuter le spectateur tout en évoquant de réels problèmes auxquels la médecine est confrontée quotidiennement : la précarité des moyens financier, le stress quotidien du corps médical et le poids de la culpabilité…

Pour conclure, « Hippocrate » est une belle oeuvre cinématographique sur un sujet de société de grande importance, porté par un excellent casting. Une belle réussite !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s