Mia Madre

Margherita (Margherita Buy) est une réalisatrice en plein tournage d’un film dont le rôle principal est tenu par un célèbre acteur américain (John Turturro). À ses questionnements d’artiste engagée, se mêlent des angoisses d’ordre privé : sa mère est à l’hôpital, sa fille en pleine crise d’adolescence. Et son frère (Nanni Moretti), quant à lui, se montre comme toujours irréprochable… Margherita parviendra-t-elle à se sentir à la hauteur, dans son travail comme dans sa famille ?

149149.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Dans ce film, Nanni Moretti ne fait pas qu’évoquer son rapport au cinéma, il parle aussi du deuil de sa mère, morte en 2010, pendant le tournage d’Habemus Papam. Il l’a déjà mis en scène le deuil avec le palmé « La Chambre du Fils » , dans lequel un père de famille voyait son fils mourir dans un accident de plongée.

Certes, ce film est reparti bredouille au Festival de Cannes 2015, Nanni Moretti, déjà palmé, montre dans son dernier film qu’il est au sommet de son art. Le sujet est autobiographique mais le cinéaste est suffisamment aguerri pour injecter une grande dose de fiction dans son histoire personnelle. Cet admirable film navigue entre l’émotion la plus souvent difficilement contenue et l’humour et je rajoute même qu’il est le parfait résultat d’une habile combinaison qui entraîne le cinéphile tantôt vers les rires tantôt vers les larmes. Le scénario est très personnel et d’une grande subtilité. La mise en abyme, le jeu sur les différentes strates de temps, l’affrontement du réel et du rêve lui donnent toute sa force. Mia Madre questionne aussi sur le cinéma !

149931.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Tous les éloges sont à donner à la magnifique Margherita Buy, sans fard, en femme tour à tour dépassée, intransigeante, égoïste ou hyper active jusqu’à l’épuisement, souvent en vain. Nanni Moretti est très bon dans le rôle de son frère, bienveillant avec sa soeur. Quand à John Turturro, il apporte énormément une dose de comédie en incarnant un acteur italo-américain, qui se prend pour le meilleur depuis sa soi-disant collaboration avec Stanley Kubrick.

Le film est également d’une intelligence rare puisqu’il est construit autour de deux parties de la vie de Marguerita, réalisatrice aux prises avec son nouveau film : professionnelle et intime. Ce concept très simple et modeste fonctionne à merveille, permettant à son auteur d’alterner des séquences s’opposant mutuellement sur le terrain de l’émotion et par conséquent d’éviter le piège de l’ennui. Il nous surprend même là où on ne l’attendait pas, en s’imposant telle une véritable comédie dramatique. Le comique du film prêtant à nous faire sourire au début, laisse progressivement la place à de francs éclats de rire, tout comme l’émotion de plus en plus poignante pouvant faire céder quelques larmes.

Pour conclure, « Mia Madre » est un film magnifique qui touche au plus profond en passant avec une incroyable dextérité du drame le plus profond à des scènes de comédie pure.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s