Elle l’adore

Muriel (Sandrine Kiberlain) est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix (Laurent Lafitte). Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie. Lorsqu’une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entrainée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer.

194117.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Souvenez-vous, hier, lors de ma chronique de Girl , j’avais évoqué les premiers longs-métrages ambitieux qui méritent qu’on parle d’eux et c’est le cas avec le premier film de la réalisatrice Jeanne Herry, fille du chanteur Julien Clerc et de l’actrice Miou-Miou. Il faut savoir que le titre initial du film était : « Elle l’aime, elle l’adore » mais la chanteuse France Gall a préféré qu’ils changent le titre pour éviter tout malentendu.

A la fin de la projection du premier long-métrage de Jeanne Herry, une question s’impose à nous : « Ce film est-il une comédie ou un thriller ?« .  Les touches comiques sont-elles là pour égayer une histoire de meurtre ou est-ce plutôt l’inverse ? Pour vous avouer la réponse, je n’ai pas encore trouvé la réponse tant les deux genres se confondent et s’imbriquent l’un dans l’autre. Si l’enquête policière est rondement menée, les dialogues savoureux, les quiproquos, les incohérences des récits et la mise-en-scène font de ce film une véritable réussite ! En effet, pendant 1h50,  la réalisatrice alterne séquences émotions et suspense pendant lesquelles on ne sait jamais ce qui va arriver aux deux personnages principaux mais on s’imagine le pire pour eux. Le scénario oscille constamment entre comique de situation, actes confus et suspense propre au polar, mais ne s’égare jamais , ne perd pas le fil de l’enquête et ne vire pas dans l’absurde.

171459.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le résultat dépasse mes espérances grâce à son casting extrêmement réussi : tout d’abord par la performance unique de Sandrine Kiberlain, décidément très bien employée et très à l’aise dans sa composition ! Laurent Lafitte est vraiment excellent dans son rôle et prouve qu’il est à l’aise dans tous les registres de cinéma. Quand aux seconds rôles, ils apportent une plus-value incomparable au film. A commencer par Pascal Demolon, absolument extraordinaire dans son rôle d’enquêteur au bord du burnout et Olivia Côte, très convaincante qui joue sa compagne.

De nombreuses scènes sont évidemment très drôles, mais de voir l’interrogatoire de Muriel au commissariat, nous régale comme rarement ! Grâce à un montage habile, l’intrigue est bien menée, l’intensité dramatique et le suspense sont constants. La mise en scène, avec le souci du détail, apporte un soin minutieux à l’étude des personnages qui se dévoilent peu à peu tandis que la fin du film est assez inattendue puisqu’on s’attendait tous à une autre fin , et on se pose encore des questions sur le devenir de tous en sortant.

Pour conclure, « Elle l’adore » est une petite pépite alliant astucieusement drame, thriller et comédie, servie par des comédiens extraordinaires et qui amène un peu d’originalité au sein du paysage cinématographique français !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s