L’Amour est une fête

Paris, 1982. Patrons d’un peep show, Le Mirodrome, criblés de dettes, Franck (Guillaume Canet) et Serge (Gilles Lellouche) ont l’idée de produire des petits films pornographiques avec leurs danseuses pour relancer leur établissement. Le succès est au rendez-vous et ne tarde pas à attirer l’attention de leurs concurrents. Un soir, des hommes cagoulés détruisent le Mirodrome. Ruinés, Franck et Serge sont contraints de faire affaire avec leurs rivaux. Mais ce que ces derniers ignorent, c’est que nos deux « entrepreneurs » sont des enquêteurs chargés de procéder à un coup de filet dans le business du « X » parisien. C’est le début d’une aventure dans le cinéma pornographique du début des années quatre-vingt qui va les entraîner loin. Très loin…

0205964.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Depuis longtemps, le réalisateur Cédric Anger a toujours voulu faire un film sur le porno français des années soixante-dix/quatre-vingt, celui tourné en pellicule, ainsi que sur celles et ceux qui faisaient ces films puisqu’il y avait une insouciance qui n’a rien à voir avec le porno d’aujourd’hui et avec le porno américain de la même époque, beaucoup plus industrialisé et professionnel.

La vraie bonne idée est de ne pas se focaliser sur l’enquête policière qui ne reste qu’un prétexte pour « infiltrer » le milieu et nous immerger de façon presque ludique dans le porno « amicale et familiale ». Le spectateur ne voit pas seulement une histoire avec une action qui monte et qui se développe, mais au contraire une sorte de balade où l’on passe d’un genre à un autre sans avertir. C’est une vraie comédie colorée n’allant jamais réellement là où on l’attend, s’amusant pleinement à jongler entre les genres (le polar, le buddy movie, le feel good movie singulier, le film de fesse soft…) avec une belle générosité et le film offre en même temps un portrait assez juste et crédible sur les contradictions politiques de la France de Mitterand mais aussi d’un monde haut en couleurs et fantasque qui viendra quelques années plus tard.

0234089.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Guillaume Canet est à nouveau dirigé par Cédric Anger, après son premier long-métrage très réussi : « La Prochaine fois je viserai le coeur ». Par ailleurs, il s’agit de la huitième collaboration entre l’acteur et Gilles Lellouche et se retrouveront pour « Le Grand Bain » et la suite des Petits Mouchoirs en 2019. Ce duo est assez formidable, ils s’éclatent tellement dans cet univers subversif de plaisir et de jouissance totale – dans tous les sens du terme – que leur enthouasiasme à l’écran, est furieusement communicatif. Les seconds rôles sont vraiment formidables, à commencer par les excellents Xavier Beauvois comme on a rarement vu aussi drôle et Michel Fau, désopilant dans son rôle. Cependant, j’espère que la jeune Camille Razat va étoffer ses rôles car pour l’instant les producteurs la cantonnent à son physique très avantageux, alors qu’elle vaut beaucoup mieux que cela

Les quelques longueurs du scénario et ces quelques lacunes ne viendront tout de même pas entacher le ton général du film, à la fois drôle et touchant, portrait d’une époque, de ses espoirs et de ses rêves perdus. La scène finale est très intéressante et résume bien le propos du film, propos qui n’est malheureusement pas toujours ressenti… Certains passages, comme celui dans la maison du producteur de porno et celle sur le tournage du film, sont délicieuses et on rit beaucoup à certains moments. En conséquence, plus le film avance, plus on y prend goût. Sur la fin, certaines scènes sont d’une joliesse incroyable.

Pour conclure, « L’Amour est une fête » est une rafraîchissante et excitante comédie,  n’allant jamais où l’attend tant  il s’amuse à jongler entre les genres avec malice et offre un regard bienveillant et jamais moralisateur sur une époque bénie mais révolue.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s