Carnivores

Mona (Leïla Bekhti) rêve depuis toujours d’être comédienne. Au sortir du Conservatoire, elle est promise à un avenir brillant mais c’est Sam (Zita Hanrot), sa soeur cadette, qui se fait repérer et devient rapidement une actrice de renom. A l’aube de la trentaine, à court de ressources, Mona est contrainte d’emménager chez sa soeur qui, fragilisée par un tournage éprouvant, lui propose de devenir son assistante. Sam néglige peu à peu son rôle d’actrice, d’épouse, de mère et finit par perdre pied. Ces rôles que Sam délaisse, Mona comprend qu’elle doit s’en emparer.

 

L’acteur Jérémie Renier s’essaie à la mise en scène avec son premier long-métrage « Carnivores », un thriller dramatique qu’il coréalise avec son frère Yannick. Produit par d’autres frères, les Dardenne, ce film nous donne à observer l’étrange relation ambiguë de deux sœurs comédiennes, l’une qui a réussi, et l’autre qui gravite dans son ombre en attendant sa chance.

En choisissant de porter à l’écran l’histoire de deux sœurs dans le milieu du cinéma, il est difficile de ne pas voir dans « Carnivores », une grosse part d’autobiographie. Cet effet miroir est d’autant plus troublant et intrigant que le film parle de jalousie de l’une sur l’autre.  Mais si la première partie du film verse dans la psychologie et interpelle, la seconde partie avec la situation de l’une des deux soeurs marque un point de rupture et fait tomber la seconde partie dans le domaine du thriller.

0136564.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

À l’écran, le duo Leïla Bekthi et Zita Hanrot offre une remarquable partition, avec un petit avantage pour la première qui a davantage à défendre avec un rôle plus nuancé et plus complexe et prouve qu’elle est une excellente comédienne qui s’affirme de plus en plus dans le paysage du cinéma français tandis que la deuxième prouve qu’elle est une des révélations de ces dernières années.

Formellement, le tandem Renier se débrouille assez bien avec une mise en scène léchée et je trouve que l’esthétique du film est soignée et laisse augurer de bonnes choses pour la suite. Leur manière de filmer tout comme le choix de leurs décors sont très travaillés et ils sont aussi à l’aise dans les ambiances sombres et dérangeantes que dans la retranscription du quotidien d’une famille. En revanche, je suis obligé d’être un peu plus réservé sur certains points notamment le côté bâclé dans la construction des personnages… J’aurais aimé que ce long-métrage soit plus vénéneux, plus extrême, qu’ils osent plus sur la forme comme sur le fond. Mais je me suis quand même assez emporté jusqu’au final assez brutal…

Pour conclure, « Carnivores » est un bon thriller psychologique malgré un manque d’approfondissement, mais habité par un duo d’actrices convaincant.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s