The Reader

Allemagne de l’Ouest, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Un adolescent, Michael Berg (David Kross), fait par hasard la connaissance de Hanna (Kate Winslet), une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. Commence alors une liaison secrète et passionnelle. Pendant plusieurs mois, Michael rejoint Hanna chez elle tous les jours, et l’un de leurs jeux consiste à ce qu’il lui fasse la lecture. Il découvre peu à peu le plaisir qu’elle éprouve lors de ce rituel tandis qu’il lui lit L’OdysséeHuckleberry Finn et La Dame au petit chien. Hanna reste pourtant mystérieuse et imprévisible. Un jour, elle disparaît, laissant Michael le coeur brisé. Huit ans plus tard, devenu étudiant en droit, Michael (Ralph Fiennes) assiste aux procès des crimes de guerre Nazi. Il retrouve Hanna… sur le banc des accusés. Peu à peu, le passé secret de Hanna est dévoilé au grand jour…

19017417.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

L’année 2009 est une grande année pour l’actrice Kate Winslet qui était à l’affiche de deux grands films, plébiscités par les critiques et tous les deux récompensés par des prix d’interprétations dans divers festivals.

« The Reader » fait partie de ces rares films qui nous interrogent sur des questions tel que les limites de l’implication criminelle et les problématiques sociales comme l’illettrisme, sans nous donner les réponses. C’est un film d’une grande honnêteté, qui permet au spectateur de se faire sa propre opinion. Un drame, qui comme beaucoup avant lui, s’inscrit dans l’époque d’après guerre 39/45 et des jugements des nazis. De plus, ce film possède un charme assez envoûtant qu’on n’arrive pas à décrire, cette sincérité qui fait des films de Stephen Daldry des mélodrames lourds, mais sensibles au regard de ses autres réalisations.

19096649.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Kate Winslet livre une interprétation complexe, forte et déchirante d’un personnage tout aussi difficile à cerner, celui d’Hanna Schmitz, son Oscar et son Golden Globe de la meilleure actrice ne sont pas démérités, elle a su être authentique et elle a parfaitement retranscrit les expressions et les émotions de son personnage à l’écran. De son côté, David Kross est la révélation du film puisqu’il fait preuve d’une justesse et d’une maturité assez incroyable. Et que dire de Ralph Fiennes ? Toujours excellent dans tous ses rôles.

Je trouve que l’aspect émotionnel du film est renforcé par la composition de Nico Muhly, très globalement composée d’airs au piano avec certaines variantes des répétitions le long du film, mais ces musiques renforçaient l’aspect mélancolique et la tristesse du propos. La mise en scène est des plus classiques et sobre en restant de qualité et efficace grâce au propos du film, elle s’appuie principalement sur des plans fixes et des zooms lent vers les personnages. La première partie est brillamment mise en scène et on se retrouve témoin d’une histoire d’amour touchante et à la fois étrange. Puis, lorsque la révélation tombe, elle fait l’effet d’une bombe. On assiste ensuite, impuissants à des décisions qui semblent fatales et imméritées. Finalement, la force du film réside dans le fait qu’il nous fait ressentir à nous aussi un malaise, on se pose un tas de questions sur les sentiments humains et les valeurs morales mais finalement sans jamais obtenir de réponses.

Pour conclure, « The Reader » est un drame éblouissant et perturbant, traitant d’un sujet bien méconnu, porté par l’incroyable performance de Kate Winslet.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s