Under The Silver Lake

A Los Angeles, Sam (Andrew Garfield), 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah (Riley Keough), une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.

5832352.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Révélé en 2015 avec le thriller « It follows », le réalisateur David Robert Mitchell s’est fait une grande place dans le milieu du cinéma puisque son deuxième long-métrage est entré en sélection officielle en compétition lors du Festival de Cannes où il a énormément fait parler de lui.

Il y a des films auxquels il y aura deux réactions de la part des spectateurs : soit on passe totalement à côté du film soit on crie au génie et au chef-d’oeuvre ! Les fans de David Lynch et Alfred Hitchcock ne pourront pas rester insensibles devant cette merveille ! Vous l’aurez compris, les premières minutes du film peuvent se substituer parfaitement à celui de Lynch, tant l’hommage est appuyé mais les références ne s’arrêtent pas là, puisqu’on retrouve du Hitchcock présent lors des décors et du cinéma de Brian de Palma lors des plans voyeurismes. Los Angeles n’est pas une ville très intéressante au niveau architectural et elle est donc rarement mise en valeur par le cinéma, ce qui est ironique vu que c’est précisément LA ville du cinéma. Mais David Robert Mitchell la filme comme Damian Chazelle l’avait filmé dans « La La Land », c’est-à-dire avec une tendresse évidente. La pop culture est d’ailleurs retournée dans tous les sens, afin de nous faire douter et nous faire prendre conscience qu’il existe d’autres niveaux de perception. La réalité est instable dans ce film qui éparpille les références, mais qui néanmoins, grade toujours un œil sur l’objectif, à savoir définir la théorie du Silver Lake.

2750892.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Andrew Garfield est particulièrement sensationnel dans son rôle de paumé qui recherche sa voisine, et l’acteur trouve un de ses meilleurs rôles au cinéma tandis que Riley Keough démontre une nouvelle fois toute l’étendue de son talent, notamment la scène de la piscine.

Sorte de film noir schizophrène à l’intrigue cryptique et labyrinthique, ce film propose aux spectateurs de se perdre tout comme son protagoniste principal, dans un mélange des genres souvent absurde. C’est cette envie de plus en plus forte de découvrir tous ses mystères qui nous incite à tenir jusqu’à la fin. Personnellement, j’ai vu un chef-d’oeuvre de cinéma, un film comme on en voit tous les dix ans ! Il n’est pas certain que la conclusion satisfasse tout le monde…

Pour conclure, « Under The Silver Lake » est un chef-d’oeuvre à la beauté fracassante et époustouflante ! 2h20 de pur bonheur et de proposition de cinéma audacieuse comme on aimerait en voir plus souvent !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s