Volver

Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d’ethnies étrangères. Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.

18888332.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pedro Almodovar est un réalisateur espagnol qui sait très bien faire des portraits de femmes et fait partie d’un des cinéastes emblématiques de la nouvelle vague espagnole.

Depuis de nombreuses années, Almodovar nous sert ses films hauts en couleurs, écumant ses sujets favoris : les relations mère/fille, les trahisons, les meurtres, les violences sexuelles et la notion de culpabilité et je vous avoue que ce film est très proche de la perfection ! C’est un savant mélange entre le drame et la comédie ! J’aime tout dans Volver, les scènes s’enchainent et se surpassent en attrait les unes entre elles, et toujours ce vent… La maternité en point de repère, entre hyperréalisme et fantastique, une histoire originale et traité d’une façon comico-dramatique. Je trouve également que c’est une ode à la féminité et au souvenir, grâce à une maîtrise parfaite de son thème mais ce qui m’a beaucoup frappé dans ce long-métrage c’est bien évidemment les femmes qui sont dépeintes de façons justes et magnifiques, c’est d’ailleurs l’une des marques de fabrique du réalisateur mais ici c’est encore plus flagrant car la volonté de parler de la féminité est évidente. Le film parle également du souvenir car il possède une dimension très personnelle, et pour cause car Almodovar s’inspire des femmes qu’il aime et notamment sa propre mère.

Volver
2006
Real : Pedro Almodovar
PenŽlope Cruz
Collection Christophel

Un des gros points forts de ce film est son casting qui est étincelant : la magnifique oscarisée Penélope Cruz empoigne avec une vigueur emplie de sensibilité et de fragilité dans le rôle de Raimonda et impose beaucoup sa présence et son charisme. Carmen Maura est vraiment excellente dans le rôle de la grand-mère tandis que Lola Dueñas est une excellente comédienne ! Ces actrices ont toutes mérités le Prix d’interprétation féminine collective à Cannes.

Le film parle de la mort de la relation de ces femmes avec la mort qu’elles acceptent non sans chagrin mais tout simplement par ce que c’est une réalité, et là le film trouve toutes ses lettres de noblesses au niveau du scénario. J’ai eu assez peur de l’ambiguïté entre la réalité et le fantastique mais il nous fait comprendre que son film n’est pas fantasque du tout, bien au contraire le réalisme est la clé de l’œuvre et de la trame principale.

Pour conclure, « Volver » est un magnifique portrait de femmes, extrêmement bien écrit et interprété, sur un sujet grave avec la bonne touche d’humour nécessaire.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s