Paranoïa

Une jeune femme (Claire Foy), convaincue d’être harcelée, est enfermée contre son gré dans une institution psychiatrique. Alors même qu’elle tente de convaincre tout le monde qu’elle est en danger, elle commence à se demander si sa peur est fondée ou le fruit de son imagination…

4805386.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Lorsqu’un acteur ou un réalisateur proclame haut et fort qu’il prend sa retraite, on se demande vraiment si ce sera le cas ou on est en droit de supposer qu’il n’en fera rien. Et c’est le cas avec Joaquin Phoenix et Steven Soderbergh. Ce dernier n’a jamais autant tourné que depuis qu’il a annoncé qu’il cessait de faire des films.

Tout d’abord, je souligne l’originalité de ce film qui a été entièrement tourné en Iphone 7 en seulement 10 jours avec un mini budget pour un film américain. Lorsque Soderbergh fait un cinéma faussement minimaliste, j’aime beaucoup puisqu’il explore les limites du format de l’image et étudie la fragilité des rapports sociaux. Ce film nous plonge dans l’univers psychiatrique, surtout celui de la paranoïa, via une clinique privée des États-Unis. Je reproche un peu au scénario d’avoir des lacunes vis à vis de sa façon de gérer le suspense de son histoire et de sacrifier très vite son ambiguïté. Il ne sera pas très fin dans le déroulé de son récit, notamment dans le dernier acte, mais il compense cette faiblesse par une densité symbolique assez impressionnante.

1476434.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le casting est dominé par l’excellente performance de Claire Foy, qui offre une prestation subtile et brillante de justesse. Cette actrice est la révélation féminine de cette année et j’ai hâte de la voir dans le prochain volet de la saga « Millenium ». Les seconds rôles sont également très bien brossés avec une mention spéciale pour l’excellente Juno Temple qui trouve un rôle à contre-emploi. Et n’oublions pas un caméo suprise d’un acteur que tout le monde reconnaîtra !

La mise en scène est assez ingénieuse durant ce film et il réussit à créer une atmosphère anxiogène par des plans voyeuristes au début du film qui symbolise la menace puis des cadres montrant l’enfermement du personnage principal.  Le film joue d’ailleurs avec brio sur les jeux de lumières et se rythme parfaitement avec un montage acéré mais aussi une composition musicale inspirée. La première partie du film est vraiment excellente puisqu’on est plongés dans cette paranoïa, en se demandant si l’héroïne délire ou si son harceleur est vraiment présent. C’est justement cette idée qui va porter défaut au film, car on découvre assez rapidement la vérité, le suspense étant rompu. La seconde partie tombe donc dans un genre plus classique et connu..

Pour conclure, « Paranoïa » est un thriller de bonne facture malgré une fin assez classique mais c’est admirablement interprété par Claire Foy.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s