Mary et la fleur de la sorcière

C’est l’été. Mary vient d’emménager chez sa grand-tante dans le village de Manoir Rouge. Dans la forêt voisine, elle découvre une fleur mystérieuse qui ne fleurit qu’une fois tous les 7 ans. On l’appelle la « fleur de la sorcière ». Pour une nuit seulement, grâce à la fleur, Mary possèdera des pouvoirs magiques et pourra entrer à Endor, l’école la plus renommée dans le monde de la magie, qui s’élève au-dessus du ciel, au-delà des nuages.
Le secret de la fleur de la sorcière se révèlera à elle petit à petit…

2503876.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Premier film du studio Ponoc (crée par des anciens de chez Ghibli), Mary et la fleur de la sorcière est un sympathique film d’animation qui s’inspire énormément des anciennes productions Ghibli. Réalisé par Hiromasa Yonebayashi, à qui l’on doit les excellents « Arrietty » et « Souvenirs de Marnie ».

Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire de ce film d’animation un digne rejeton de ses illustres prédécesseurs : le style, l’animation, la magie, la présence de créatures étranges, la musique symphonique. Le compte est bon, et pourtant, le soufflé ne prend pas tout à fait comme il devrait. Si le film parvient à magnifier les paysages urbains et ruraux dont la reconstitution est réussie avec minutie, échoue souvent dans l’action pure si on excepte la scène introductive menée tambour battant digne des meilleurs films d’animation. Parfois banal, il parvient à faire émerger une certaine terreur lors des plans avec les animaux métamorphosés. La fantaisie de cette histoire reste souvent banale sans vraie surprise ni personnalité. En effet, l’histoire a un bon début mais très vite, l’intrigue se fait attendre…

2432001.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On ne peut qu’aimer Mary, je l’ai trouvée géniale, elle est pleine de vie, elle est maladroite, n’a pas confiance en elle et et elle veut aider mais ne fait que des catastrophes..

Visuellement, le film est très abouti et parvient à développer  une intrigue forte et touchante qui a su m’emporter. L’ensemble reste toutefois un peu trop classique à mon goût et je regrette que l’intrigue soit un peu trop simplifiée à l’image des motivations des antagonistes qui sont trop vite balayées. Au moment où le film se termine, on regrette qu’il n’ait pas exploité de thématiques plus riches pour aller plus loin qu’une simple expérience.

Pour conclure, « Mary et la fleur de la sorcière » est un long-métrage sympathique, doté d’une très belle animation malgré un manque d’originalité dans son histoire.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14/20

Bande-annonce :

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s