Invincible

L’incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre Mondiale Louis Zamperini (Jack O’Connell) dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre.

524852.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

D’après le livre autobiographique de Laura HillenbrandUnbroken : A World War II Story of Survival, Resilience and Redemption sur l’athlète Louis Zamperini, Angélina Jolie, pour son deuxième film en tant que réalisatrice, fait appel à des pointures du cinéma afin de raconter le plus fidèlement possible l’histoire vraie de ce champion olympique américain d’origine italienne qui fut prisonnier de guerre pendant la Seconde Guerre Mondiale. On retrouve en effet au scénario les frères Cohen et Alexandre Desplat pour la bande originale.

Le titre, « Unbroken » ou « Invicible » en français, veut tout dire ! Le nouveau film d’Angelina Jolie est typiquement le genre de film à Oscars. On dirait même qu’il a été fait exclusivement pour ça ! Il est très académique puisqu’on retrouve le label « histoire vraie » très en vu en ce moment, la guerre, le courage, le dépassement de soi (ce sont des thèmes très américains). Mais c’est surtout dans sa mise en scène et la photographie, qui sont très classiques, qu’on ressent un certain classicisme. Scénarisé par les frères Coen, qui ont entre temps laissé leur originalité et leur esthétisme au vestiaire, le film s’étire un peu trop, mais captive toujours.

543759.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Je trouve que le casting du film est très intéressant puisqu’Angelina Jolie a préféré laisser une chance à de jeunes acteurs souvent vus dans des petits rôles donc on ne les connaît pas assez. Jack O’Connell est excellent et prouve son ascension fulgurante à Hollywood tandis que Domhnall Gleeson et Finn Wittrock sont surprenants et émouvants.

Le film est décomposé en plusieurs parties, avec une intro guerrière efficace et visuellement intéressante. Puis un long épisode de survie en pleine mer, également bien fichu. Le tout entrecoupé de flash-backs plutôt pompeux sur le passé olympique du champion. Et enfin le film s’intéresse à cette confrontation terrible entre les deux hommes que tout oppose. La vie de Louis est devenu un véritable calvaire puisque sa célébrité lui coûte de devenir le souffre-douleur d’un des gardiens, mais il s’oblige à ne pas fléchir sous les coups, nous donnant accès à des scènes d’une grande cruauté et d’une grande violence comme quand, pour le punir de ne pas vouloir collaborer, le gardien ordonne à chaque prisonnier de le frapper au visage tour à tour. Une fois sortis de la salle, je peux vous affirmer que nous étions tous révoltés par cet acharnement. Ce film montre ainsi que la Seconde Guerre Mondiale ne se résume pas qu’aux agissements d’Hitler, mais que les Japonais ont aussi leur part d’atrocité dans l’Histoire, même si on a tendance à l’oublier.

Pour conclure, « Invincible » est un film qui nous emporte du début à la fin grâce à son histoire saisissante malgré quelques longueurs…

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 14,5/20

Bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s