Un Couteau Dans Le Coeur

Paris, été 1979. Anne (Vanessa Paradis) est productrice de pornos gays au rabais. Lorsque Loïs (Kate Moran), sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald (Nicolas Maury). Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie.

2298730.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On sait tous que le Festival de Cannes aime les films qui sortent du lot et qui sont différents dans la sélection officielle, et ce film a toute sa place dans la compétition. De plus, un ami a également beaucoup aimé ce long-métrage. Avec son deuxième film, Yann Gonzalez confirme qu’il est un réalisateur singulier, n’ayant pas peur de faire un cinéma qui ose d’aller loin.

C’est bien de temps en temps d’avoir un film qui sort du lot et je peux vous dire que ce film est un pur OVNI puisqu’il mélange avec une audace folle plusieurs genres : cela oscille entre le grand mélodrame et le policier, l’érotisme et le film de genre, entre onirisme et poésie. Que les choses soient claires ; ce film ne plaira pas au grand public ! L’univers du film est assez atypique, coloré, un peu baroque. Quand à la bande originale, elle est particulièrement réjouissante quand elle est utilisée lors des scènes de meurtres, qui sont toutes traitées avec beaucoup de créativité.

0936222.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La performance de Vanessa Paradis a énormément divisé et je dois dire qu’elle s’en sort très bien dans son rôle de productrice lesbienne et je trouve qu’elle s’amuse beaucoup. Je note également quelques notes d’humour grâce aux hilarantes répliques de Nicolas Maury, très bon dans son rôle. Kate Moran est vraiment fascinante en monteuse et amour d’Anne.

C’est dommage que certains sont passés à côté de ce film car le cinéaste Yann Gonzalez offre aux cinéphiles une vraie proposition de cinéma et un vrai regard mêlant l’érotisme et le romantisme et je note qu’il y a des hommages au grand maître du cinéma italien, Dario Argento. De plus, il réinvente à sa sauce la virtuosité de l’espace du cinéma de Brian de Palma, notamment dans « Pulsions ». Ce qui m’a beaucoup frappé dans ce film ; ce sont les images, les sons et les bruitages énigmatiques qui donnent toute son étrangeté au film mais c’est surtout ce ton extrêmement audacieux qui fait que le film pousse toutes les barrières pour nous offrir un flasher rempli de passion et de sang.

Pour conclure, « Un Couteau Dans Le Coeur » est un film audacieux, flamboyant et réussi, avec des références au cinéma des années 70, servi par d’excellentes interprétations.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s