Les Chemins de la liberté

En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien. Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure… Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine. Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde – alors sous contrôle anglais – est le but ultime. Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets…

19560923.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Peter Weir est un metteur en scène rare et de talent dont la filmographie est assez excellente dans l’ensemble..

Ce film est une épopée humaine, grandiose et fascinante ; adapté du récit « A marche Forcée » de l’écrivain polonais Slawomir Rawicz, ce film est somptueux et filmé entièrement en décors naturels avec des paysages grandioses : les forêts sibériennes, les déserts de Mongolie ainsi que les montagnes de l’Himalaya. Le film nous parle de survie et de liberté où ces hommes se soutiennent jusqu’à la fin pour arriver à leur objectif mais il retranscrit très bien les conditions de vie dans les camps d’enfermement russe où les prisonniers étaient forcés de travailler dans d’affreuses conditions. Le côté émotionnel est présent mais reste modéré. Pour une fois, le réalisateur a su parfaitement s’adapter au contexte qui nécessitait une grande dureté et un grand réalisme pour être crédible.

19560927.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Ce film « éprouvant » dans un certain sens où l’on ressent les faiblesses des personnages dû à la chaleur, au froid et l’épuisement possède de grands acteurs dans leurs rôles respectifs : Jim Sturgess est excellent, Ed Harris est magistral et trouve un de ses rôles les plus marquants dans sa filmographie tandis que la jeune Saoirse Ronan, révélée par Peter Jackson, apporte une très belle présence féminine et de fraîcheur à l’écran alors que Colin Farrell livre une belle prestation.

Inspiré d’une histoire vraie, je reproche un peu au film de prendre quelques libertés avec la véritable expérience de ce groupe d’évadés du goulag et quelques caricatures abusives mais le film offre une très belle aventure humaine, pleine d’émotions, de tensions, de dangers, de dilemmes… De plus, la mise en scène de Peter Weir parvient à insuffler un souffle épique à son épopée avec quelques passages clés qui sont très beaux et qui constituent un véritable hymne à la persévérance.

Pour conclure, « Les Chemins de la liberté » est une belle épopée qui met en scène une histoire fascinante portée par un casting d’exception et des paysages époustouflants malgré son classicisme.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 15/20

Bande-annonce :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s