Nocturnal Animals

Susan Morrow (Amy Adams), une galeriste d’art de Los Angeles, s’ennuie dans l’opulence de son existence, délaissée par son riche mari Hutton (Armie Hammer). Alors que ce dernier s’absente, encore une fois, en voyage d’affaires, Susan reçoit un colis inattendu : un manuscrit signé de son ex-mari Edward Sheffield (Jake Gyllenhaal) dont elle est sans nouvelles depuis des années. Une note l’accompagne, enjoignant la jeune femme à le lire puis à le contacter lors de son passage en ville. Seule dans sa maison vide, elle entame la lecture de l’oeuvre qui lui est dédicacée. Dans ce récit aussi violent que bouleversant, Edwards se met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille aux prises avec un gang de voleurs de voiture ultraviolents, mené par l’imprévisible Ray Marcus (Aaron Taylor-Johnson). Après lui avoir fait quitter la route, le gang l’abandonne impuissant sur le bas-côté, prenant sa famille en otage. Ce n’est qu’à l’aube qu’il parvient au commissariat le plus proche, où il est pris en charge par le taciturne officier Bobby Andes (Michael Shannon). Un lien fort va se créer entre les deux hommes, et lier leurs destins dans la poursuite des suspects, coupables d’avoir donné vie au pire des cauchemars de Tony. Susan, émue par la plume de son ex-mari, ne peut s’empêcher de se remémorer les moments les plus intimes qu’ils ont partagés. Elle trouve une analogie entre le récit de fiction de son ex-mari et ses propres choix cachés derrière le vernis glacé de son existence. Au fur et à mesure de la progression du roman, la jeune femme y décèle une forme de vengeance, qui la pousse à réévaluer les décisions qui l’ont amenée à sa situation présente, et réveille une flamme qu’elle croyait perdue à jamais.

358090.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Tom Ford est un réalisateur qui avait ébloui de nombreux cinéphiles dans le monde entier avec son premier long-métrage sublime : « A Single Man ». C’était un coup de maître et on attendait avec impatience son nouveau film qui est sorti 7 ans après le premier film.

Ici, le réalisateur s’inspire du roman d’Austin Wright (Tony et Susan) et réussit à créer un scénario très ambitieux aux multiples facettes. Bien que le film est vu comme un simple thriller, la qualité scénaristique et les nombreux stades de l’histoire en font une oeuvre bien plus complexe qu’il n’y paraît. Tout d’abord, la structure du récit est sans contexte la chose la plus aboutie de l’histoire qui ce scinde en 3 phases littéraire bien distinct : l’aspect fictif ,décrit et raconté par Susan Morrow lisant le roman d’Edward Sheffield , le passé et le présent vécu par la lectrice qui viennent s’apposé à la fiction. La maîtrise de ces 3 niveaux scénaristiques est intéressante et parfaitement qualibré à ce que le suspense se maintienne jusqu’au bout et que la curiosité reste intact .L’équilibre entre ces différentes dimensions , ce fait avec une fluidité surprenante et parvient à jongler avec habilité et aisance d’une à l’autre sans perdre le spectateur.

NOCTURNAL ANIMALS

On a droit à un casting vraiment majestueux avec en tête une Amy Adams toujours aussi somptueuse et devient tour à tour une actrice imposante de talent à force de nous faire des films tous plus excellent les uns des autres. Elle joue remarquablement bien et arrive facilement à faire transparaître les divers émotions. Jake Gyllenhaal est excellent dans un rôle vraiment intense tandis que Michael Shannon est toujours aussi magistral dans le rôle du shérif qui va tout faire pour aider son ami. De son côté, Aaron Taylor-Johnson livre une performance incroyable dans le rôle du fou sadique Ray. Laura Linney n’a qu’une scène dans ce film et arrive à la rendre forte et puissante.

Je trouve que la beauté et la force du film est qu’on est impuissants face à ce qui déroule devant nos yeux mais on aimerait malgré tout intervenir, arrêter de ressentir cette douleur sourde et profonde que procure la tristesse des personnages. Cependant, on s’accroche et c’est ce qui nous fait aimer ce film à chaque instant. Les décors du long-métrage sont sublimes et nous transportent encore un peu plus dans l’histoire sans jamais se révéler incohérent. Cependant, le film est assez violent et dérangeant par moments dont une scène d’introduction vraiment étrange…

Pour conclure, « Nocturnal Animals » est un film énigmatique, élégant, fascinant et assez troublant qui fait beaucoup réfléchir le spectateur.

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 16/20

Bande-annonce :

 

2 commentaires

  1. Pour ma part, « Nocturnal Animals » offre un travail très intéressant de Tom Ford, qui livre des histoires entrelacées de manière originale, mélangeant le crime, le drame, l’ennui et la trahison. L’ensemble est admirablement soutenu par un groupe d’acteurs doués livrant des performances exigeant une certaine polyvalence. La bande originale est à l’image de ce métrage, intéressante et originale. Un film qui combine le romantisme et l’ennui, pour apostropher le spectateur.
    Ma note : 16/20.
    Ma critique : https://wp.me/p5woqV-3GT

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s