Carol

Dans le New York des années 1950, Therese (Rooney Mara), jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol (Cate Blanchett), femme séduisante, prisonnière d’un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

391801.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

« Carol » est l’adaptation d’un roman de Patricia Highsmith qu’elle avait publiée en 1952 sous un pseudonyme à cause de son histoire qui avait tout pour choquer l’américaine puritaine de ces années. C’est seulement parce qu’il a rencontré un immense succès et aidé bien des femmes à s’assumer que la romancière avait fini par le revendiquer.

On sait tous que le réalisateur Todd Haynes aime filmer les histoires de femmes et elles lui rendent bien. C’est son univers et ça se sent. L’étonnant, c’est qu’avec un cinéma très classique, il parvient à une incroyable modernité. Ce film est d’une beauté à couper le souffle puisque chaque image, chaque plan, chaque séquence, chaque travelling sont un chef d’oeuvre à eux seuls. Tout d’abord, j’ai trouvé que l’homosexualité était un sujet sous exploité au cinéma et il était intéressant de voir Todd Haynes se pencher sur son sujet qui est traité avec énormément de finesse, d’élégance et développant habilement la relation entre les deux protagonistes. Dans ce film, vous vivez au rythme des regards qui représentent beaucoup de choses : une émotion, un mot, un sentiment, une action ou un acquiescement. Nous vivons l’aventure des personnages non pas au travers de la caméra mais au travers d’eux grâce à l’excellente réalisation dont es dotée.

419827.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Il faut quand même avouer que ces personnages sont magnifiques,à commencer par Cate Blanchett qui est d’une beauté à couper le souffle ! Elle est hypnotisante rien qu’avec son regard qui en dira beaucoup mais c’est surtout Rooney Mara qui m’a beaucoup marqué, elle me fait beaucoup penser à Audrey Hepburn et une chose est sûre : elle mérite amplement son Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes. Bref, elles sont magnifiques d’expressions, de regards, de gestes, qui trahissent le désir, l’envie et l’amour de leurs personnages respectifs. Du côté des rôles secondaires, Kyle Chandler et Sarah Paulson nous livrent des performances impeccables.

A la fin de ce film, vous allez vraiment être bouleversés, non pas par le scénario ou par les phrases romantiques mais par la pureté et la sincérité des deux actrices. La musique est prenante et saura vous captiver, la mélodie vous englobe dans une sensualité musicale charmeuse. C’est ce genre de film qui va vous laisser bouche bée à la fin de la séance et vous allez vous demander ce que vous avez ressenti. Il fait parti de ces films qui a la capacité de vous maintenir captifs pendant 2 heures de vous faire voyager dans un autre temps et dans une autre histoire. La dernière scène du film est absolument magnifique, c’est d’une intensité et d’une beauté inouïe qui m’a complètement scotché.

Pour conclure, « Carol » est un grand long-métrage d’une élégance rare sur une rencontre amoureuse magnifique, porté par deux actrices au sommet de leur art. Un chef-d’oeuvre !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 20/20

Bande-annonce :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s