Respire

Charlie (Joséphine Japy), une jeune fille de 17 ans. L’âge des potes, des émois, des convictions, des passions. Sarah (Lou de Laâge), c’est la nouvelle. Belle, culottée, un parcours, un tempérament. La star immédiate, en somme. Sarah choisit Charlie.

193653.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On sait qu’adapter un roman au cinéma n’est pas un exercice évident et il existe des cinéastes qui réussissent ce pari ! C’est le cas de Mélanie Laurent qui réussit avec brio son deuxième long-métrage.

Pour son deuxième film, Mélanie Laurent a choisi d’adapter le roman « Respire » d’Anne-Sophie Brasme qui l’avait profondément marqué lorsqu’elle l’a découvert à 17 ans et elle n’est pas seule. Elle a légèrement modifiée l’histoire pour s’intéresser à son thème mais dont elle a transformée les héroïnes de collégiennes en lycéennes de 17 ans. Ce film traite d’un sujet peu évident mais en vogue ces derniers temps, celui des pervers narcissiques. Ce sont des personnes manipulatrices qui simulent une amitié sincère pour mieux écraser leurs victimes. Avec ce film, la cinéaste pose la question de ce qu’est réellement l’amitié. Honnêtement, il faut vraiment avoir le coeur bien accroché durant 1h40  puisque c’est un film qui monte crescendo jusqu’à une fin où on se sent vraiment très mal… Pour moi, cette adaptation se décompose en 2 parties : la première moitié est très mystérieuse, incertaine et malsaine mais attire résolument la curiosité grâce aux personnalité des deux protagonistes principaux et à la relation complexe entre les 2 jeunes filles. La seconde moitié rentre dans le vif du sujet avec le harcèlement au lycée et cela peut aller très loin dans le traitement d’une amitié destructive.

493460.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour incarner Charlie, Mélanie Laurent a choisi la jolie Joséphine Japy et autant vous dire, cette fille a un grand talent d’interprète. Oui, elle nous livre une interprétation tellement magistrale que j’en perds les mots…De son côté, Lou de Laâge a fait un excellent travail de composition d’actrice pour son rôle : la fougue, la rage d’exister et le charisme qu’elle insuffle en Sarah nous pousse à l’aimer puis la haïr avec autant d’intensité que Charlie. Isabelle Carré est toujours parfaite dans son rôle.

Le scénario est très intelligent, traitant beaucoup de thématiques malheureusement actuels dans notre société : les conséquences des actes des parents sur les enfants, la brutalité du harcèlement scolaire, la perte de repère, les crises d’angoisse, l’humiliation permanente, l’isolement et l’incapacité à faire autre chose que subir… En plus d’une précision impeccable, il impose une ambiance bien particulière, une tension étouffante où l’on assiste une méticuleuse descente aux enfers jusqu’à un dénouement qui nous laisse bouche bée…

Pour conclure, « Respire » est un film d’un réalisme fulgurant sur l’adolescence et qui décrit une passion amicale destructive à sens unique, porté avec brio par deux comédiennes exceptionnelles. Une réussite !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s