En Guerre

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte‑parole Laurent Amédéo (Vincent Lindon), refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.

3235719.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On ne change pas une équipe de gagne. Je parle du duo Stéphane Brizé/Vincent Lindon qui se retrouvent pour la quatrième fois et leur collaboration a porté chance pour Lindon puisqu’il avait remporté à Cannes il y a 3 ans le Prix d’interprétation Masculine et on se souvient tous de son discours très émouvant.

C’est un film qui secoue physiquement car le réalisateur Stéphane Brizé plonge le spectateur en plein combat syndical. Il l’immerge totalement dans l’escalade de la violence d’un conflit social. Ce film ressemble à un documentaire, encore plus que son précédent long-métrage. On a vraiment l’impression réellement avec les syndicats, de participer à leur lutte, car le cinéaste pose sa caméra à distance des personnages comme un observateur ou un reporter invité à filmer ce combat entre patrons et ouvriers. Le fait de prendre pour la plupart des comédiens non professionnels et donner le ressenti qu’il leur laisse une grande place pour l’improvisation renforce encore cette impression. On sort clairement sonné par les cris tout le long du film, les invectives, les agressions verbales, les agressions physiques. Si le souhait du réalisateur était de montrer que ce type de conflit est éprouvant, il a réussi son coup.

3249781.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On ne peut qu’être impressionné par la composition encore une fois magistrale de Vincent Lindon qui pourrait remporter le César du meilleur acteur en 2019.  Intense et engagé, le comédien incarne un syndicaliste qui se bat contre la fermeture de son usine avec une ferveur et une conviction sociale que l’on sent entière. Sa prestation est tout bonnement incroyable, il nous émeut et parvient à nous emmener dans sa lutte ; on le croirait vraiment ouvrier dans cette usine. Il ne compose plus le rôle qu’on lui a proposé ici, il le devient.

On assiste avec passion aux réunions entre chef de syndicats, patrons et représentants de l’état mais aussi aux débats entre syndicalistes, des moments qui pourraient s’avérer aussi intéressants qu’un reportage sur TF1 mais que le cinéaste transcende et rend instructifs. Il parvient à nous prendre aux tripes de manière assez incroyable. Tout est minutieusement écrit écrit et techniquement calculé avec un dénouement aussi inattendu que choquant qui restera dans les mémoires et certains spectateurs ont crié d’horreur…

Pour conclure, « En Guerre » est un film engagé, nécessaire et puissant, porté par un Vincent Lindon exceptionnel. Une sacrée expérience de cinéma qui nous coupe le souffle !

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Ma note : 17/20

Bande-annonce :

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s